Substances chimiques dans les aliments | Autorité européenne de sécurité des aliments Aller au contenu principal

Substances chimiques dans les aliments

Les substances chimiques sont les composants de base essentiels de tout ce qui constitue le monde. Toute matière vivante, y compris les humains, les animaux et les plantes, est constituée de substances chimiques. Tous nos aliments sont également constitués de substances chimiques. Les substances chimiques contenues dans les aliments sont en grande partie inoffensives et, le plus souvent, nécessaires. Les nutriments tels que les glucides, les protéines, les graisses ou les fibres par exemple sont constitués de composés chimiques. Un grand nombre de ces substances sont présentes à l’état naturel et contribuent à la fois à un régime alimentaire complet et à notre expérience gustative.

Les substances chimiques peuvent cependant présenter diverses propriétés toxicologiques, dont certaines peuvent avoir des effets chez l’homme et l’animal. En général, elles ne sont pas nocives à moins que nous y soyons exposés pendant longtemps et à des niveaux élevés. Les scientifiques contribuent à nous protéger de ces effets nocifs potentiels en établissant des niveaux de consommation sans danger. Ces conseils scientifiques informent les décideurs qui réglementent l’usage des substances chimiques dans les aliments ou s’efforcent de limiter leur présence dans la chaîne alimentaire.

Vue d’ensemble

Les substances chimiques peuvent jouer un rôle important dans la production et la conservation des aliments. Certains additifs alimentaires, par exemple, permettent de prolonger la durée de conservation des aliments alors que d’autres, tels que les colorants, permettent de rendre les aliments plus attrayants. Certains arômes sont utilisés pour améliorer le goût des aliments. Les compléments alimentaires sont quant à eux utilisés comme sources de nutriments.

Les matériaux d’emballage alimentaire et les contenants (tels que bouteilles, tasses ou assiettes) utilisés pour améliorer la manipulation et le transport des aliments peuvent contenir des substances chimiques telles que le plastique, dont certains éléments peuvent migrer dans les aliments. D’autres produits chimiques peuvent être utilisés pour lutter contre des maladies affectant les animaux d’élevage ou les cultures et d’autres encore peuvent parfois se retrouver dans des aliments suite à l’application de certains procédés de production, par exemple le traitement thermique, la cuisson ou un traitement de décontamination.

Certaines plantes et champignons produisent naturellement des toxines susceptibles de contaminer les cultures et d’engendrer des problèmes pour la santé humaine et animale. On peut également être exposé à des composés chimiques naturels ou artificiels présents à différents niveaux dans l’environnement, par exemple dans le sol, l’eau ou l’atmosphère. Les polluants industriels tels que les dioxines et les PCB en sont des exemples. Différents métaux peuvent aussi être présents dans l’environnement à l’étal naturel ou en raison de l’activité humaine.

Activités récentes

Dans le cadre de leur contribution au Pacte vert européen, l'EFSA et l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ont rédigé un document de position commun autour du principe « une substance – une évaluation » dans le domaine des produits chimiques. Le document analyse la situation actuelle et propose des solutions qui favorisent la simplification, la réduction des coûts et une meilleure prévisibilité réglementaire. Les principales propositions portent sur un mécanisme central de coordination, une meilleure coordination ou répartition des tâches entre les agences (y compris en ce qui concerne les mélanges chimiques) et un accès à toutes les données disponibles dans un même format structuré.

La Commission européenne a publié le Pacte vert pour l’Europe en décembre 2019, annonçant une stratégie durable en matière de produits chimiques. La Commission étudie la manière de simplifier et de renforcer le cadre juridique et examine comment mieux utiliser les agences et les organes scientifiques de l'UE afin de progresser vers le principe « une substance — une évaluation ».

Activités

L’EFSA est chargée d’évaluer les risques associés à un grand nombre de substances : des substances délibérément ajoutées à l'alimentation humaine et animale, des résidus chimiques présents dans l’alimentation humaine et animale en raison de la production, de la distribution, du conditionnement ou de la consommation, ou encore des substances qui peuvent être présentes par l’intermédiaire d’un contact avec l’environnement.

Ingrédients alimentaires réglementés

Certaines substances chimiques sont ajoutées aux aliments pour diverses raisons techniques, notamment pour améliorer leur goût, pour permettre une plus longue conservation ou pour les rendre plus nutritifs.

Résidus dans la chaîne alimentaire

Il arrive que des traces de produits chimiques se retrouvent accidentellement dans les aliments en raison des méthodes de production ou de préparation des aliments ; c’est notamment le cas des résidus de pesticides ou des additifs utilisés en alimentation animale. De faibles traces de substances chimiques issues des emballages ou d’autres matériaux qui entrent en contact avec les aliments peuvent également se retrouver accidentellement dans les aliments.

Contaminants dans l'alimentation humaine et animale

Des composés chimiques naturels tels que des métaux ou des nitrates peuvent être présents à différents niveaux dans l’environnement, par exemple dans le sol, l’eau ou l’atmosphère. Certaines substances peuvent également se retrouver à l’état de résidus dans les aliments du fait de leur présence sous forme de polluants environnementaux résultant de l’activité humaine – agriculture, industrie, gaz d’échappement – ou à la suite de certains procédés de production alimentaire, par exemple la cuisson à haute température. On peut être exposé à ces substances par l’intermédiaire de l’environnement ou suite à l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés.

Évaluation des substances chimiques dans les aliments

La principale mission de l’EFSA consiste à évaluer scientifiquement les risques associés à la chaîne alimentaire, y compris les risques potentiels posés par les produits chimiques dans les aliments. Pour procéder à l’évaluation des risques associés aux produits chimiques, les scientifiques de l’EFSA utilisent des approches reconnues à l’échelle internationale dans le but ultime de contribuer à préserver la santé des consommateurs et des animaux et de protéger l’environnement. Nous avons élaboré un ensemble complet de bonnes pratiques d'évaluation des risques chimiques destinées à guider nos experts afin de garantir que nos évaluations respectent les normes scientifiques les plus élevées, y compris dans les domaines suivants :

Rôle de l’EFSA

L’EFSA dispense aux gestionnaires du risque de l’Union européenne (Commission européenne, Parlement européen, États membres) des conseils scientifiques sous la forme d’évaluations du risque ainsi que d’autres formes d’assistance technique portant sur les substances chimiques dans l'alimentation humaine et animale. Les gestionnaires du risque prennent en considération les conseils scientifiques de l’EFSA, parallèlement à d’autres facteurs, lorsqu’ils prennent des décisions concernant la sécurité de ces substances pour la santé humaine et animale et pour l’environnement.

  • Autorisation de mise sur le marché des substances chimiques utilisées dans la chaîne alimentaire. Avant que les produits chimiques puissent être autorisés dans l'UE pour une utilisation dans les denrées alimentaires ou dans l'alimentation animale, l'EFSA procède à une évaluation du risque rigoureuse afin de déterminer quelles sont les substances qui pourront être utilisées en toute sécurité et à quels niveaux.
  • Des évaluations du risque sont également menées pour les contaminants considérés comme potentiellement préoccupants pour la santé humaine et/ou animale. Les gestionnaires du risque peuvent prendre des mesures pour limiter l’exposition humaine et animale à ces substances si l’EFSA signale un effet sanitaire potentiel.

Publiés

Voir tout