Mise à jour de l'EFSA sur la grippe aviaire et la sécurité des aliments

Depuis que le virus H5N1 de grippe aviaire a été détecté dans certaines régions de l’Europe continentale, le public est inquiet quant à la sécurité des produits à base de volaille et des œufs pour la consommation humaine. L’Autorité européenne de sécurité des aliments estime qu’il n’existe jusqu’à présent aucun élément probant permettant de croire que la grippe aviaire peut se transmettre à l’homme par le biais de la consommation d’aliments, notamment de volaille et d’œufs. En outre, l’Autorité européenne de sécurité des aliments confirme le conseil donné depuis longtemps, qui ne devrait pas changer, à savoir de cuire convenablement les produits à base de volaille pour protéger les consommateurs des risques éventuels d’intoxication alimentaire.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) déclare qu’aucune information épidémiologique actuellement disponible ne permet de penser que la grippe aviaire ou influenza aviaire (IA) – une maladie infectieuse touchant principalement les oiseaux – peut se transmettre à l’homme par les aliments. Néanmoins, compte tenu de l’évolution de la situation dans le domaine de l’IA, le groupe scientifique sur les risques biologiques (BIOHAZ) de l’EFSA examine constamment ce problème. L’EFSA partage l’avis des autorités sanitaires telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (CEPCM), lesquels affirment que la voie la plus probable d’infection par le virus H5N1 de grippe aviaire chez les humains passe par le contact rapproché avec des volailles vivantes infectées et non pas par la consommation de volailles ou d’œufs. Néanmoins, cette dernière possibilité ne peut être exclue.

Jusqu’à présent, le virus H5N1 n’a été détecté chez aucune volaille destinée au commerce dans l’Union européenne. Par mesure de précaution, et pour éviter tout risque connu d’intoxication alimentaire par la salmonelle ou d’autres organismes, l’EFSA réitère ses recommandations, comme elle le fait depuis longtemps, de bien faire cuire la viande de volaille et les œufs. Bien qu’il soit improbable que le virus H5N1 puisse se transmettre à l’homme par de la viande ou des œufs crus, une bonne cuisson des aliments inactivera éventuellement le virus, éliminant ainsi ce risque potentiel.

Toute information complémentaire concernant la manipulation, la préparation et la cuisson des aliments peut être obtenue auprès des autorités nationales de sécurité des aliments et de l’OMS, à l’adresse: http://www.who.int/foodsafety/publications/consumer/5keys/en/index.html.

D’autres informations de l’OMS sur l’IA et les questions de sécurité des aliments sont disponibles à l’adresse suivante: http://www.who.int/foodsafety/micro/avian/en/index.html).

Les avis du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (CEPCM) concernant les questions de santé publique liées à la grippe aviaire peuvent être consultés à l’adresse suivante: www.ecdc.europa.eu.

Sources d'information supplémentaires de l'Union européenne et d'organisations internationales sur la grippe aviaire:

Notes to editors

EFSA a publié une première déclaration concernant l’IA en janvier 2004 précisant qu’il n’existe aucune preuve directe de ce que la chaîne alimentaire constitue une voie possible de contamination au virus de la grippe aviaire ( Grippe aviaire : L'EFSA examine les conséquences possibles sur la santé humaine et la santé animale ). Le 12 septembre 2005, l’EFSA a publié une nouvelle déclaration ( L'EFSA définit les risques de la grippe aviaire pour la volaille et fait des recommandations pour empêcher son introduction et sa propagation parmi les élevages de volaille en Europe ) qui fournissait des informations sur ses travaux en cours concernant les questions de santé et de bien-être des animaux en rapport avec la grippe aviaire et, s’agissant de la sécurité des aliments, renouvelait les recommandations de l’OMS concernant la manipulation, le traitement et la cuisson des aliments en toute sécurité par rapport à l’IA.

Le 20 septembre 2005, l’EFSA a publié un avis et un rapport sur les questions de santé animale et de bien-être des animaux en rapport avec l’IA , fournissant ainsi des informations sur les risques d’introduction et de propagation de la grippe aviaire parmi la population aviaire en Europe. L’EFSA a également formulé des recommandations visant à empêcher son introduction et sa propagation dans les élevages en Europe. Ce rapport a servi de base scientifique pour les mesures en matière de gestion des risques de grippe aviaire déjà appliquées en Europe en ce qui concerne la santé des animaux.

Contacter l’EFSA
Si vous êtes journaliste/représentant médias, veuillez contacter le service relations médias de l’EFSA. Dans le cas contraire, veuillez contacter le service Ask EFSA.

Contact presse

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu

Autres types de requêtes

Service Ask EFSA