Aller au contenu principal

Maladies à transmission vectorielle

Un vecteur est un organisme vivant qui peut transmettre un agent infectieux d’un animal infecté à un être humain ou à un autre animal. Les vecteurs sont souvent des arthropodes, tels que des moustiques, des tiques, des mouches, des puces ou des poux.

Les vecteurs peuvent transmettre des maladies infectieuses de façon active ou passive :

  • Les vecteurs biologiques, tels que moustiques ou tiques par exemple, peuvent être porteurs d’agents pathogènes qui peuvent se multiplier au sein même de leur organisme et se transmettre à de nouveaux hôtes, généralement par l’intermédiaire d'une piqûre.
  • Les vecteurs mécaniques, par exemple des mouches, peuvent abriter des agents infectieux sur l’extérieur de leur corps et les transmettre par contact physique.

Les maladies transmises par des vecteurs sont appelées des maladies à transmission vectorielle, ou plus simplement maladies vectorielles. Beaucoup d’entre-elles sont des zoonoses, c’est-à-dire des maladies qui peuvent se transmettre directement ou indirectement entre les animaux et les humains. Elles comprennent par exemple la maladie de Lyme, l’encéphalite transmise par des tiques, la maladie due au virus du Nil occidental, la leishmaniose ou encore la fièvre hémorragique de Crimée-Congo.

Beaucoup de maladies vectorielles sont considérées comme des maladies infectieuses émergentes dans l’Union européenne, c’est-à-dire des maladies :

  • qui apparaissent dans une population pour la première fois ou
  • qui peuvent avoir existé auparavant, mais dont l’incidence ou la diffusion géographique s’accroît rapidement.

Certains vecteurs sont capables de se déplacer sur des distances considérables, ce qui peut influencer la portée de transmission des maladies zoonotiques à transmission vectorielle. Les vecteurs peuvent notamment être introduits dans de nouvelles zones géographiques via :

  • les voyages ou le commerce international,
  • les mouvements des animaux, par exemple le déplacement du bétail,
  • les oiseaux migrateurs,
  • un changement dans les pratiques agricoles,
  • le vent.

D’autres facteurs peuvent jouer un rôle dans leur établissement et leur persistance dans de nouvelles régions, notamment les conditions climatiques.

Storymaps

L'EFSA a produit 36 cartes géographiques digitales et interactives (storymaps) qui fournissent des informations faciles à utiliser sur les maladies à transmission vectorielle – de leur répartition géographique, au risque d'introduction dans l'UE et aux mesures de prévention et de lutte. Ces cartes ont été élaborées dans le cadre d'un avis scientifique qui aidera les gestionnaires du risque à établir des priorités parmi les mesures de lutte.

L'outil développé par les experts pour réaliser les évaluations du risque (Mintrisk) est accessible au public et inclut les données et les informations qu’ils ont utilisées pour parvenir à leurs conclusions. Les cartes sont en cours de révision et de nouvelles versions seront mises à jour d'ici fin 2021.

Image
Browse the interactive story maps

 

Si vous souhaitez nous faire part de commentaires concernant ces cartes, veuillez nous les envoyer à l’adresse suivante : vbd [at] efsa.europa.eu

Rôle de l’EFSA

L’EFSA et son groupe scientifique sur la santé et le bien-être des animaux fournissent une assistance technique et des conseils scientifiques indépendants sur les aspects des maladies zoonotiques à transmission vectorielle associés à la santé humaine et animale. L’EFSA surveille et analyse la situation en matière de zoonoses, de microorganismes zoonotiques, de résistance aux antimicrobiens, de contaminants microbiologiques et de foyers de toxi-infections alimentaires dans toute l’Europe.

L’EFSA travaille avec le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) en partageant des informations sur les projets actuels et futurs en matière de vecteurs et de zoonoses à transmission vectorielle.

Sur la base des données collectées par les États membres de l’UE, l’EFSA et l’ECDC produisent chaque année un rapport de synthèse européen sur les zoonoses à transmission vectorielle chez les animaux et sur les foyers de toxi-infections alimentaires causés par ces microorganismes.

VectorNet

VectorNet est une initiative conjointe de l'EFSA et de l'ECDC, lancée en mai 2014 et qui en est actuellement à sa deuxième édition (2019-2023). VectorNet soutient la collecte de données sur les vecteurs et les agents pathogènes présents chez les vecteurs, en relation à la fois à la santé animale et humaine.

L'ECDC et l'EFSA gèrent une base de données commune sur la présence et la distribution de vecteurs et d'agents pathogènes présents chez les vecteurs en Europe et dans le bassin méditerranéen, par le biais d'un réseau d'experts et d'organisations médicales et vétérinaires.

Le projet permet également à l’EFSA et l’ECDC de disposer d’avis scientifiques ad hoc sur certaines questions techniques concernant la surveillance des vecteurs et des maladies à transmission vectorielle chez l'homme et l'animal.

Le projet contribuera à améliorer la préparation et la réaction de l'Union européenne face aux maladies à transmission vectorielle. Restez informé des dernières activités déployées dans le cadre de VectorNet en rejoignant le réseau et souscrivez à notre bulletin d'information.

Cartes vectorielles

La base de données VectorNet de l'ECDC et de l'EFSA fournit des informations sur la répartition en Europe de plusieurs espèces de moustiques, tiques, phlébotomes et moucherons piqueurs qui peuvent être vecteurs d'agents pathogènes affectant la santé humaine ou animale. Les cartes sont basées sur des données confirmées (publiées ou non publiées) fournies par des experts et ne représentent pas nécessairement la position officielle des pays qui y figurent.

Carte moustiques

Les cartes montrent la répartition actuelle connue de plusieurs espèces de moustiques envahissantes ou indigènes en Europe au niveau administratif régional (NUTS3).

Maps-mosquito.png
Carte tiques

Les cartes montrent la répartition actuelle connue de plusieurs espèces de tiques en Europe au niveau administratif régional (NUTS3).

Maps-tick.png
Carte phlébotomes

Les cartes montrent la répartition actuelle connue de plusieurs espèces de phlébotomes en Europe au niveau administratif régional (NUTS3).

Maps-sandfly.png
Carte moucherons piqueurs Les cartes montrent la répartition actuelle connue de plusieurs espèces de moucherons piqueurs en Europe au niveau administratif régional (NUTS3). Maps-biting midge.png

Nous vous invitons à nous contacter à l’adresse suivante vectornet [at] ecdc.europa.eu si vous avez des informations pertinentes concernant les cartes de répartition vectorielle.

Cadre de l’UE

Conformément à la législation de l’UE, de nombreuses maladies infectieuses doivent être signalées par les États membres, soit aux autorités nationales, soit à la Commission européenne. Ces maladies sont gérées à l’aide de différentes mesures de lutte, d’éradication et de prévention. La politique de l'UE en matière de maladies transmissibles se concentre sur la surveillance, la détection précoce et une réaction rapide.

Un réseau européen pour la surveillance épidémiologique et le contrôle des maladies transmissibles est en place depuis 1999. Les activités de surveillance déployées par l’UE couvrent des zoonoses à transmission vectorielle importantes telles que le paludisme, la maladie due au virus du Nil occidental ou encore la fièvre jaune. En outre, l'ECDC dispose d'un programme spécifique sur les maladies émergentes et les maladies à transmission vectorielle.

Dans le domaine de la santé animale, l’un des éléments clés de la politique de l’UE est la détection précoce de menaces liées à des maladies exotiques nouvelles ou émergentes.

Publiés

Voir tout