Aller au contenu principal

Listeria

Listeria est une famille de bactéries qui comprend dix espèces. L'une d'elles, Listeria monocytogenes, est responsable d’une maladie appelée la listériose.

Bien que rare, la listériose est souvent grave, avec des taux élevés d’hospitalisation et de mortalité. Dans l'UE, environ 2500 infections à Listeria ont été signalées en 2018.

Les gens la contractent généralement après avoir consommé des aliments contaminés.

La cuisson à des températures supérieures à 65°C tue la bactérie. Cependant, la bactérie peut contaminer des aliments après la phase de production (la contamination peut par exemple se produire après la cuisson de l’aliment, mais avant qu’il ne soit emballé). Contrairement à de nombreuses autres bactéries d’origine alimentaire, Listeria tolère des environnements salés et peut se multiplier même à des températures froides (entre +2°C et +4°C).

Étant donné la résistance de cette bactérie, associée aux taux élevés de mortalité chez l’homme, la manipulation sûre des aliments revêt une importance capitale pour assurer la santé publique.

Chez les personnes infectées, les symptômes sont variables : ils peuvent aller de symptômes grippaux légers, tels que nausées, vomissements et diarrhées, à des infections plus graves, telle que la méningite ou d’autres complications susceptibles d’engager le pronostic vital. La maladie touche principalement les personnes âgées, les femmes enceintes, les nouveau-nés ainsi que les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Listeria monocytogenes peut être présente dans de nombreux aliments, notamment le poisson fumé, la viandes, le fromage (en particulier fromages à pâte molle) ou les crudités.

Pour prévenir la listériose, il est important d’appliquer de bonnes pratiques de fabrication et d’hygiène mais aussi un contrôle efficace de la température tout au long de la chaîne de production, de distribution et d’entreposage, y compris à la maison. Il est conseillé aux consommateurs de maintenir leurs réfrigérateurs à une température basse, pour limiter la croissance potentielle de bactéries telles que Listeria, qui pourraient être présentes dans des aliments prêts à la consommation.

Des organisations internationales telles que l’Organisation mondiale de la santé préconisent que les aliments soient réfrigérés à une température inférieure à 5°C.

Activités récentes

En 2018, les États membres ont signalé 2549 cas de listériose chez l'homme. Les personnes âgées constituent le groupe le plus affecté par la maladie en 2018, en particulier les personnes âgées de plus de 84 ans.

Le taux de mortalité par listériose en 2018 était de 15,6 %. Listeria dépassait rarement la limite de sécurité sanitaire de l'UE dans les aliments prêts à la consommation.

Voir : Rapport annuel sur les sources et les tendances des zoonoses publié par l’EFSA et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Jalons clés

Juin 2018 – L'EFSA fournit une assistance scientifique et technique sur les stratégies d'échantillonnage et d'essai pour la détection de L. monocytogenes dans les usines de transformation de légumes surgelés.

Janvier 2018 – Les experts fournissent des conseils scientifiques sur Listeria monocytogeneset les risques pour la santé publique liés à la consommation d'aliments prêts à consommer contaminés. Ils concluent qu'entre 2008 et 2015, les cas de Listeriaont augmenté dans deux groupes de population : les personnes de plus de 75 ans et les femmes de 25 à 44 ans (ces cas seraient principalement liés à la grossesse).

Juin 2013 – La première partie de l'analyse par l'EFSA d'une étude de référence à l’échelle de l’UE sur Listeria monocytogenes fournit des informations sur la présence de cette bactérie dans certains aliments prêts à la consommation (poissons, charcuteries et fromages à pâte molle). La proportion d’échantillons alimentaires dépassant la limite sanitaire réglementaire s’est révélée faible. Cependant, étant donné la popularité de ces aliments et les implications graves que les infections par Listeria (listériose) peuvent avoir sur la santé humaine, une vigilance générale en ce qui concerne la présence possible de cette bactérie dans les aliments est de rigueur.

Janvier 2008 – Les scientifiques mettent à jour leurs conseils sur les risques liés à Listeria dans les aliments.Ils recommandent que les efforts pour réduire les risques sanitaires se concentrent sur les pratiques de réduction des risques à la fois pendant le processus de production des aliments prêts à consommer mais aussi à la maison par les consommateurs.

Rôle de l’EFSA

L’EFSA évalue les risques posés par Listeria pour la santé humaine et formule des avis à l’attention des responsables politiques sur les options possibles de contrôle et d’atténuation du risque fondées sur la science. Pour ce faire, l’EFSA :

  • surveille chaque année la présence de Listeria monocytogenes dans la chaîne alimentaire des États membres de l’UE ;
  • évalue la prévalence et les taux de Listeria monocytogenes dans toute l’UE dans certaines denrées alimentaires prêtes à consommer susceptibles contenir cette bactérie (par exemple fromages à pâte molle, viandes froides et poisson) ;
  • analyse les facteurs de risque responsables de la présence et du développement de Listeria monocytogenes dans les denrées alimentaires.

Cadre réglementaire de l’UE

La surveillance et le contrôle des maladies d'origine alimentaire ainsi que les exigences en matière d'hygiène alimentaire et les critères de sécurité sanitaire sont réglementés par la législation de l’Union européenne.

Le règlement (CE) 2073/2005 relatif aux critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires établit des critères de sécurité sanitaire pour certaines bactéries importantes d'origine alimentaire, dont Listeria monocytogenes.