Résidus de médicaments vétérinaires : les taux de conformité restent élevés

Les données de surveillance sur la présence de résidus de médicaments vétérinaires et de contaminants chez les animaux et dans les aliments d'origine animale montrent des taux élevés de conformité avec les niveaux de sécurité recommandés. La présence de substances interdites est également faible.

Le pourcentage d'échantillons dépassant les limites maximales était de 0,35% pour l'année 2017. Ce chiffre se situe dans l’intervalle compris entre 0,25% et 0,37% observé au cours de ces dix dernières années.

La non-conformité en ce qui concerne certains contaminants chimiques tels que les métaux s’est révélée plus élevée que pour les autres groupes de substances ; le cadmium, le plomb, le mercure et le cuivre étant les contaminants les plus fréquemment identifiés.

C’est la première fois que l’EFSA recueille ces données auprès des États membres ; dans le passé, ces informations étaient transmises directement à la Commission européenne.

Pour collecter ces données, l'EFSA a procédé comme elle le fait dans d'autres domaines tels que les additifs alimentaires, les contaminants chimiques dans l’alimentation, les résidus de pesticides ou encore la résistance aux antimicrobiens. Disposer de données harmonisées permettra d'effectuer des comparaisons sur plusieurs années et d’analyser de manière plus efficace les risques pour la santé humaine et animale.

Ces données seront disponibles sous peu sur la plateforme Knowledge Junction, le référentiel ouvert maintenu par l'EFSA et créé pour améliorer la transparence, la reproductibilité et la réutilisation des preuves dans les évaluations des risques liés à la sécurité de l’alimentation humaine et animale.

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu