La peste porcine africaine se propage lentement

La peste porcine africaine se répand lentement dans les pays baltes et la Pologne, selon les dernières données épidémiologiques analysées par ces États membres et par l'EFSA.

La maladie se propage à environ 2 km par mois en Lettonie et en Estonie, et 1 km par mois en Lituanie et en Pologne. Par ailleurs, le nombre d'animaux infectés identifiés parmi les sangliers chassés est très faible (jusqu'à 3%). Les foyers observés chez les sangliers dans les pays baltes et en Pologne peuvent donc être définis comme une « épidémie à petite échelle».

Le rapport couvre les cas signalés entre 2014 et 2016.

« Ce rapport est le résultat d'une coopération fructueuse avec les États membres. Nous continuerons à poursuivre les enquêtes sur cette maladie qui a des conséquences socio-économiques graves dans les pays touchés », explique Andrea Gervelmeyer, épidémiologiste vétérinaire à l'EFSA.

Les premiers cas de peste porcine africaine ont été identifiés en Lituanie et à l’est de la Pologne début 2014. La maladie a ensuite été signalée en Lettonie et en Estonie. L’épidémie n’a pas affecté d’autres États membres depuis lors.

Pour mettre à jour l’ analyse épidémiologique sur la fièvre porcine africaine dans l’UE, l’EFSA a appliqué un modèle de données harmonisées sur lequel les experts s’étaient mis d'accord lors d'un atelier de travail en novembre 2015. Cette analyse peut être utilisée par les États membres et la Commission européenne pour affiner les mesures de lutte contre cette maladie.

Le rapport de l'EFSA met en évidence les facteurs qui peuvent être associés à la présence du virus chez le sanglier. Ceux-ci comprennent le nombre de colonies, la taille des populations de porcs domestiques et la taille des populations humaines, ainsi que la densité des populations de sangliers.

Et ensuite ?

En coopération avec les États membres, l’EFSA publiera un deuxième rapport à l'automne 2017 qui fournira une analyse épidémiologique mise à jour ainsi qu’un examen des options de gestion du risque pour le sanglier. 

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu