L’EFSA publie un document d’orientation relatif à l'évaluation de la sécurité des produits botaniques

L'Autorité européenne de sécurité des aliments a publié des conseils à l'intention des autorités alimentaires concernant l'évaluation de la sécurité des produits et préparations botaniques destinés à être utilisés dans des compléments alimentaires[1]. Ces travaux, entrepris de la propre initiative de l’EFSA, aideront également les fabricants de l'industrie alimentaire lors de l'examen de la sécurité des ingrédients susceptibles d'être utilisés dans leurs produits.

L'avis du comité scientifique de l'EFSA spécifie quelles sont les données nécessaires pour mener à bien de telles évaluations de sécurité. Il suggère également une approche scientifique à deux niveaux en fonction du niveau de connaissances existant sur un produit botanique donné et la ou les substance(s) qu'elle contient. Cet avis marque la conclusion d'un projet de l’EFSA qui s’est étendu sur cinq ans - et qui incluait une consultation publique[2] - destiné à améliorer les bases sur lesquelles se fonde l’évaluation de la sécurité de produits botaniques largement vendus dans le commerce.

Vittorio Silano, président du comité scientifique, explique : « Bien que de nombreux produits botaniques soient utilisés depuis longtemps en Europe, pour quelques-uns d’entre eux, certaines préoccupations en termes de sécurité ne peuvent pas être écartées. Les évaluateurs de risques des États membres de l'UE ont reconnu l'importance de cette question en termes de santé publique et ils ont collaboré avec les experts de l'EFSA pour développer un cadre scientifique qui permettra d’évaluer systématiquement et efficacement la sécurité des ingrédients botaniques. »

Le document d'orientation fournit également un ensemble de critères grâce auxquels il sera possible d’établir des priorités dans l'évaluation de la sécurité des ingrédients botaniques actuellement utilisés. Un rapport connexe – rédigé par un groupe de travail ad hoc composé d'experts désignés en partie par l'EFSA et en partie par les autorités nationales – fournit plusieurs exemples expliquant comment l'approche proposée pourrait s'appliquer en différentes circonstances.

En collaboration avec les États membres de l'UE, l'EFSA a également rassemblé les informations existantes sur un grand nombre de produits botaniques signalés pour contenir des substances susceptibles d’être préoccupantes en termes sanitaires si elles entrent dans la composition d'aliments ou de compléments alimentaires. Ce compendium, qui sera régulièrement actualisé, est destiné à aider les fabricants et les autorités en charge de la sécurité des aliments, en mettant en évidence les éventuels problèmes de sécurité nécessitant un examen plus approfondi.

L'EFSA organisera une conférence à Athènes en novembre pour présenter le travail qu’elle a réalisé jusqu'à présent sur ce sujet et pour aborder d'éventuels développements futurs avec les États membres de l'UE et autres parties intéressées.

[1] Le matériel botanique inclut des plantes, des algues et des champignons entiers, fragmentés ou coupés. Les préparations botaniques sont des substances obtenues à partir de ces produits, par exemple au moyen d'une pression, d'une distillation ou d'une fermentation.
[2] Le comité scientifique de l'EFSA travaille sur ce sujet depuis 2004 en étroite collaboration avec le forum consultatif de l'EFSA, qui réunit des représentants du secteur de la sécurité des aliments issus des États membres de l'UE, et avec un groupe de travail de coopération scientifique de l'EFSA (groupe ESCO) créé en avril 2008.

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu