Peste porcine africaine : la maladie se propage lentement dans l'UE

L'EFSA a publié sa dernière mise à jour annuelle sur la présence de la peste porcine africaine (PPA) dans l'Union européenne. Au cours de la période couverte par le rapport - de novembre 2018 à octobre 2019 - la République tchèque est officiellement devenue exempte de PPA. La présence de la maladie a toutefois été confirmée en Slovaquie ; neuf pays de l'UE sont donc toujours touchés.

En 2019, la zone touchée par la PPA s'est progressivement étendue, se déplaçant principalement vers le sud-ouest de l’Union européenne.

Le rapport montre que toutes les phases de l'épidémie sont désormais représentées dans l'UE : des zones récemment affectées suite à une introduction isolée ou à une expansion géographique à partir de territoires touchés ; certaines zones affectées qui s'étendent ; d'autres zones où l'infection par la PPA est présente depuis un certain temps, y compris des zones où la présence de la PPA semble diminuer peu à peu et, enfin, des régions non touchées par la maladie.

La situation varie considérablement d'un État membre à l'autre en raison de multiples paramètres, notamment la structure des différentes productions porcines nationales (en particulier, la proportion d'élevages de basse-cour), les conditions géographiques ou encore les caractéristiques des populations de sangliers.

Les élevages de basse-cour (non commerciaux) présentent des défis particuliers s'agissant des programmes d'éradication de la PPA. En effet, il est difficile d’identifier les exploitations concernées ou de contrôler les mouvements des animaux et des personnes, et les mesures de biosécurité y sont souvent plus faibles.

Dans le rapport de cette année, une étude de cas a été réalisée en Roumanie afin d'identifier les facteurs particuliers qui contribuent à la propagation de la maladie au sein de ces exploitations non commerciales.

Le rapport contient également les éléments suivants :

  • Une description des fluctuations saisonnières de détection d’échantillons positifs de peste porcine africaine depuis la première détection de la maladie dans l'UE ;
  • Un examen des mesures appliquées par les États membres affectés pour lutter contre la propagation de la PPA chez le sanglier ;
  • Une évaluation de l'efficacité des frontières artificielles ou naturelles dans la lutte contre la propagation, axée plus particulièrement sur la combinaison des mesures de lutte appliquées en Belgique (voir graphique) ;
  • Une évaluation, basée sur les données scientifiques et épidémiologiques les plus récentes, des mesures de gestion des populations de sangliers dans différentes zones géographiques de l'UE.
Contacter l’EFSA
Si vous êtes journaliste/représentant médias, veuillez contacter le service relations médias de l’EFSA. Dans le cas contraire, veuillez contacter le service Ask EFSA.

Contact presse

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu

Autres types de requêtes

Service Ask EFSA