Peste porcine africaine : une détection précoce est cruciale pour contrôler la propagation

Renforcer la surveillance, la communication et la collaboration sont essentiels pour contrôler la propagation de la peste porcine africaine en Europe, selon la nouvelle évaluation du risque réalisée par l'EFSA.

L'évaluation estime le potentiel de propagation de la maladie dans le sud-est de l'Europe. Cet avis scientifique a été sollicité par la Commission européenne afin d'appuyer les efforts déployés pour lutter contre cette maladie et prévenir sa propagation dans la région.

L'EFSA a évalué la possibilité d'une propagation dans neuf pays exempts de maladie : l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, la Grèce, le Kosovo, la Macédoine du Nord, le Monténégro, la Serbie et la Slovénie[1].

L'Autorité a conclu que les probabilités que la maladie se propage dans ces pays dans l'année qui suivrait leur introduction sont très élevées (de 66 à 100%). En revanche, les probabilités que la maladie se propage vers l’ouest dans d'autres États membres de l'Union européenne dans les mêmes délais sont jugées très faibles (de 0 à15%).

Les mesures de lutte mises en place dans l'UE depuis 2014 doivent continuer à se concentrer sur l'importance d’une bonne préparation et d’une détection précoce, a déclaré l'EFSA. L'EFSA recommande particulièrement :

  • Une surveillance rigoureuse, en particulier des sangliers et des porcs domestiques ; ceci reste le moyen le plus efficace de détecter rapidement la peste porcine africaine.
  • Des mesures visant à limiter l'accès des sangliers à la nourriture et à réduire davantage le nombre de sangliers par l'intermédiaire de la chasse.
  • Des campagnes de sensibilisation à l'attention des voyageurs, des chasseurs, des agriculteurs, etc. afin de limiter le risque de propagation via le déplacement des personnes et pour contribuer à une détection précoce.
  • Une communication et une collaboration étroite entre les autorités nationales et les parties prenantes pour promouvoir les campagnes de sensibilisation.
  • Des activités de formation pour les vétérinaires, d’autres organismes compétents et les chasseurs afin d'accroître la probabilité d’une détection précoce et d’un contrôle efficace.
[1] La fièvre porcine africaine a été détectée en Serbie lors de la finalisation de l’évaluation par l’EFSA.
Contacter l’EFSA
Si vous êtes journaliste/représentant médias, veuillez contacter le service relations médias de l’EFSA. Dans le cas contraire, veuillez contacter le service Ask EFSA.

Contact presse

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu

Autres types de requêtes

Service Ask EFSA