Pesticides: l’EFSA examine l’utilisation d’urgence de néonicotinoïdes

L’EFSA doit évaluer un certain nombre d’autorisations d’urgence accordées par les États membres pour l’utilisation de néonicotinoïdes dans la betterave sucrière en 2020.

La demande de la Commission européenne couvre 21 autorisations d’urgence de la clothianidine, de l’imidaclopride, du thiaméthoxame et du thiaclopride accordées par l’Autriche, la Belgique, la Croatie, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la Lituanie, la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie.

L’utilisation en plein air de l’imidaclopride, du thiaméthoxame et de la clothianidine a été interdite en mai 2018 et une demande de renouvellement de l’approbation du thiaclopride a été rejetée par la Commission européenne en janvier 2020. Ces décisions ont été prises à la suite des évaluations scientifiques effectuées par l’EFSA.

L’EFSA examinera la justification des autorisations compte tenu de la situation spécifique de chaque État membre et de la disponibilité de moyens alternatifs pour protéger les cultures de betterave sucrière. Les évaluations devraient être finalisées au cours du second semestre de 2021.

L’EFSA saisira également l’occasion pour revoir la méthodologie utilisée pour les évaluations à la lumière des stratégies de la Commission européenne «De la ferme à la table» et en faveur de la biodiversité, en particulier les objectifs de réduction de l’utilisation des pesticides et la promotion de solutions de substitution aux pesticides.

La nouvelle méthodologie, qui soutiendra l’harmonisation de l’utilisation des pesticides dans les États membres de l’UE, devrait être disponible d’ici la fin 2022.

Contacter l’EFSA
Si vous êtes journaliste/représentant médias, veuillez contacter le service relations médias de l’EFSA. Dans le cas contraire, veuillez contacter le service AskAQuestion.

Contact presse

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu

Autres types de requêtes

AskAQuestion Service