Sécurité alimentaire : une approche simplifiée pour faciliter les dons alimentaires

L'EFSA a développé une nouvelle approche de gestion de la sécurité des aliments qui facilite les dons alimentaires pour les détaillants.

La mise en place de ce système simplifié impliquerait que les détaillants ne doivent pas disposer de connaissances détaillées sur les dangers spécifiques. Le système expose les étapes nécessaires pour vérifier que les aliments donnés soient sans danger : contrôler la durée de conservation, maintenir la chaîne du froid et garantir la communication entre les donateurs et les bénéficiaires.

En vertu de cette nouvelle approche, les détaillants devront seulement être conscients du fait que certains allergènes ou certains dangers biologiques, chimiques ou physiques pourraient être présents et que le non-respect des activités de contrôle essentielles – telles que la séparation entre produits crus et produits cuits – pourrait représenter un risque pour les consommateurs.

Cette approche est destinée aux centres de distribution alimentaire au détail, aux supermarchés, au secteur de la restauration ou à d’autres petits détaillants. Il peut en effet se révéler particulièrement difficile de garantir la sécurité d’aliments donnés car ces derniers sont susceptibles d’approcher de leur date limite d’utilisation mais aussi parce qu’une variété d’acteurs différents sont impliqués dans la chaîne du don alimentaire. L’avis scientifique de l’EFSA aidera les donateurs et les bénéficiaires (banques alimentaires ou autres organisations caritatives) en définissant des mesures simplifiées de gestion de la sécurité pour assurer une redistribution sans danger d’aliments à ceux qui en ont besoin.

Marta Hugas, scientifique en chef de l’EFSA, a déclaré : « Cette approche simplifiée, que la Commission européenne nous a demandé de développer après l’expérience positive résultant des précédents avis scientifiques sur le sujet, devrait faciliter les dons alimentaires pour les petits détaillants. Elle devrait également contribuer à réduire le gaspillage alimentaire – une priorité pour l'UE. »

Cette nouvelle approche utilise des diagrammes clairs pour résumer les stades de production et des tableaux simples pour guider les détaillants dans le processus de gestion de la sécurité des aliments, depuis l'identification des dangers jusqu’aux mesures de contrôle, conformément à la réglementation en vigueur. Les diagrammes et les tableaux sont généraux et peuvent être adaptés par les différents exploitants du secteur alimentaire pour s’appliquer à leurs propres activités.

Dans un avis scientifique antérieur, l’EFSA avait développé un système simple de gestion de la sécurité des aliments pour cinq autres types d’exploitants alimentaires : boucheries, boulangeries, poissonneries, épiceries et glaciers.

Gaspillage alimentaire

Dans l'UE, seule une petite partie des excédents alimentaires sont redistribués. En 2017, la Fédération européenne des banques alimentaires a fourni à 44.700 organisations caritatives de première ligne 4,1 millions de repas par jour au profit de 8,1 millions de personnes.

La législation actualisée de l'UE relative aux déchets, adoptée en mai 2018, appelle les pays de l'UE à prendre des mesures pour réduire le gaspillage alimentaire à chaque étape de la chaîne d'approvisionnement alimentaire, à surveiller les niveaux de déchets alimentaires et à en rendre compte, sur la base d'une méthodologie commune de l'UE de mesure des déchets alimentaires qui sera adoptée par la Commission européenne.

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu