Clonage des animaux: l’EFSA réaffirme la sécurité des produits alimentaires dérivés mais souligne des problèmes liés à la santé et au bien-être des animaux

À la demande de la Commission européenne, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (l’EFSA) a publié ce jour une déclaration scientifique qui prend en considération les recherches les plus récentes effectuées sur les clones animaux et leur progéniture élevés à des fins de production alimentaire. Après avoir lancé un appel de données et discuté avec les experts en la matière, l’EFSA confirme les résultats de ses travaux précédents[1]. En ce qui concerne la sécurité des aliments, rien n’indique qu’il existe de différences entre les denrées alimentaires dérivées de clones en bonne santé ou de leur progéniture – en particulier le lait et la viande – et celles dérivées d’animaux en bonne santé conçus de manière traditionnelle. Néanmoins, l’Autorité signale que des problèmes de santé et de bien-être des animaux continuent à être associés à cette technologie.

Selon la dernière déclaration de l’EFSA sur le clonage animal, aucune nouvelle donnée scientifique qui justifierait de reconsidérer les conclusions et les recommandations antérieures de l’Autorité à ce sujet n’a été rendue disponible depuis sa déclaration précédente en 2010. Les nouvelles informations scientifiques disponibles confirment les conclusions précédentes selon lesquelles:

  • en ce qui concerne la sécurité des aliments, rien n’indique qu’il existe, pour les bovins et les porcins, de différences entre la viande et les produits laitiers dérivés de clones en bonne santé ou de leur progéniture et ceux dérivés d’animaux en bonne santé conçus de manière traditionnelle. Les informations concernant les clones d’espèces élevées à des fins de production alimentaire autres que les bovins et les porcins restent limitées et ne permettent pas d’évaluer la sécurité des aliments ou les aspects liés à la santé et au bien-être des animaux;
  • la technologie de clonage recourant au transfert de noyau de cellule somatique (SCNT) peut engendrer des clones animaux en bonne santé mais la santé et le bien être des animaux restent, lors du clonage par le procédé SCNT, un sujet préoccupant, principalement en raison de la hausse du nombre de décès survenant à toutes les étapes du développement (de la période périnatale jusqu’au stade juvénile, ainsi que la mortalité due aux avortements naturels). Il est important toutefois de souligner que ces problèmes n’affectent par les descendants des clones nés de manière traditionnelle qui semblent se développer normalement;
  • d’après le peu de données disponibles, aucune donnée scientifique n’indiquerait que les clones d’élevage présentent un risque pour la diversité génétique, la biodiversité ou l’environnement par rapport aux animaux d’élevage conçus de manière traditionnelle;
  • les recherches effectuées en permanence sur des animaux d’élevage en vue d’optimiser les différentes étapes du clonage par SCNT ont permis d’accroître les connaissances dans ce domaine depuis la dernière déclaration de l’EFSA à ce sujet ; des améliorations limitées ont été démontrées par quelques chercheurs mais, à ce jour, ces dernières n’ont pas permis d’apporter une amélioration significative à l’efficacité générale du clonage.

La déclaration de l’EFSA fournit également des informations sur l’efficacité actuelle du clonage par rapport aux technologies d’assistance à la procréation recourant aux embryons in vitro.

Media contacts

Relations Médias EFSA 
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu