Les infections à Campylobacter et Listeria toujours en hausse dans l’UE – déclarent l’EFSA et l’ECDC

Les cas humains de listériose et de campylobactériose ont à nouveau augmenté en 2014, poursuivant une tendance à la hausse amorcée en 2008. Les cas de salmonellose ont légèrement augmenté pour la première fois depuis 2008. Telles sont les principales conclusions du dernier rapport annuel de l’EFSA et de l'ECDC sur les zoonoses et les foyers épidémiques d'origine alimentaire dans l'Union européenne.

Les infections de listériose signalés chez l’homme ont augmenté de 16% par rapport à 2013:

2 161 cas ont été confirmés en 2014. Bien que ce nombre soit relativement faible, l'augmentation des cas de listériose signalés est préoccupant étant donné que la surveillance de ces infections se concentre sur les formes graves de la maladie, avec des taux de mortalité plus élevés que pour d’autres maladies d'origine alimentaire, en particulier chez les personnes âgées et les patients avec un système immunitaire faible. Cependant, on a observé que Listeria monocytogenes , la bactérie qui provoque la listériose chez l’homme et l’animal, n’a que rarement dépassé les limites légales de sécurité dans les aliments prêts-à-manger, la source alimentaire la plus fréquente des infections à Listeria chez l’homme.

La campylobactériose reste la maladie d'origine alimentaire la plus fréquemment signalée dans l'UE, comme c’est le cas depuis 2005. Le nombre de cas confirmés dans l'UE en 2014 était de 236 851, soit une augmentation de 22 067 cas (10%), par rapport à 2013. La majorité des États membres de l'UE ont signalé une augmentation du nombre de cas de campylobactériose en 2014, ce qui pourrait en partie s’expliquer par l'amélioration du système de surveillance et/ou l'amélioration du diagnostic de la campylobactériose dans plusieurs États membres au cours des dernières années. Dans les aliments, Campylobacter a principalement été identifié dans la viande de poulet.

Mike Catchpole, scientifique en chef à l’ECDC, a déclaré : « Il est inquiétant de constater que les infections à Campylobacter et Listeria sont toujours en hausse dans l'Union européenne ». Il ajoute encore: « Cette situation souligne l'importance de renforcer la surveillance de la listériose grâce au typage moléculaire – une activité actuellement développée par l'ECDC et l'EFSA – et de renforcer les mesures de contrôle de Campylobacter à l’échelle de l'UE ».

« Tous les acteurs de la chaîne alimentaire doivent agir ensemble pour améliorer la surveillance au niveau de l'UE. Une telle coopération est cruciale pour réduire la charge de ces deux maladies en Europe », a déclaré

Marta Hugas, chef de l’unité sur les contaminants et les dangers biologiques à l'EFSA.

En 2014, les cas de salmonellose ont légèrement augmenté pour la première fois au cours de la période 2008-2014, en partie en raison de changements dans le nombre d’États membres qui signalent les cas. Cependant, on observe une tendance à la baisse statistiquement significative de la salmonellose sur une période de 7 ans, entre 2008-2014. Ceci est dû principalement aux programmes efficaces de lutte contre Salmonella chez les volailles mis en œuvre par les États membres de l'UE et la Commission européenne. Le nombre de foyers épidémiques signalés de Salmonella au sein de l'UE a diminué de 44% depuis 2008.

Le rapport conjoint de l'EFSA et de l'ECDC couvre 14 zoonoses et foyers épidémiques d'origine alimentaire. Il se base sur les données recueillies par 32 pays européens (28 États membres et 4 États non membres) et aide la Commission européenne et les États membres de l'UE à déployer des mesures de surveillance, de lutte et de prévention des zoonoses.

Notes aux éditeurs
  • Les zoonoses sont des maladies qui peuvent être transmises directement ou indirectement entre l’animal et l’homme. Les zoonoses d'origine alimentaire sont transmises lors de la consommation de denrées alimentaires contaminées.
  • Le rapport fournit également des informations sur les foyers épidémiques d'origine alimentaire. En 2014, 5 251 foyers de toxi-infection alimentaire ont été signalés, contre 5 196 foyers signalés en 2013 par 24 États membres.

En savoir plus :  

Media contacts

Contact presse :
Service Relations médias de l’EFSA
Tél. +39 0521 036 149
Courriel : press@efsa.europa.eu

Bureau de presse de l’ECDC
Tél. +46 (0) 858 601 678
Courriel: press@ecde.europa.eu