OpenFoodTox : en un clic, accédez à toutes les informations de l'EFSA sur les dangers chimiques

OpenFoodTox est la nouvelle base de données de l’EFSA qui offre un accès instantané à une mine d'informations extraites de plus de 1650 productions scientifiques de l’Autorité sur la toxicité des produits chimiques présents dans la chaîne alimentaire humaine et animale. Un éditorial publié dans l'EFSA Journal d’aujourd'hui explique comment utiliser cette base de données. Jean-Lou Dorne, le toxicologue qui a dirigé ce projet, et Jane Richardson, responsable scientifique en matière d’accessibilité des données, nous expliquent pourquoi la création de cette base de données constitue une étape importante dans les efforts déployés par l'EFSA pour accroître la transparence de ses travaux et rendre ses données accessibles à des tierces parties afin qu’elles puissent être exploitées et réutilisées.

Jean-Lou Dorne

Jean-Lou, qu’a-t-elle de spécial cette base de données ?

Jean-Lou: Et bien, toutes les informations présentes dans la base de données étaient déjà accessibles au public mais, jusqu'à présent, il fallait effectuer une recherche dans plus de 1650 avis scientifiques différents ! OpenFoodTox permet un accès facile et rapide aux informations les plus importantes contenues dans cet énorme corpus de travail. La base de données fournit une synthèse des informations toxicologiques utilisées par l'EFSA dans ses évaluations des risques depuis 2002 ; il nous a fallu plus de cinq ans pour la mettre au point. Maintenant, nous sommes prêts à partager cette pléthore de données avec le monde d'une manière accessible, ce qui ajoute encore aux efforts déployés par l'EFSA pour plus de transparence.

Jane Richardson

Jane, quelles informations contient la base de données ?

Jane: La base de données fournit des informations sur plus de 4000 substances chimiques, sur la législation connexe de l'UE dans ce secteur, sur les documents respectifs de l’EFSA identifiant les effets critiques de ces substances et sur les niveaux de sécurité établis par les groupes scientifiques de l'EFSA — tels que la dose journalière tolérable ou la dose journalière admissible. C’est un outil évolutif puisque la base de données sera mise à jour chaque année.

De quels types de produits chimiques s'agit-il ?

Jean-Lou: La base de données couvre toutes les substances chimiques dont l’EFSA est amenée à évaluer les risques dans le cadre de son mandat : les pesticides, les additifs alimentaires, les arômes, les sources de nutriments, les additifs utilisés en alimentation animale ou encore les contaminants, qu'ils soient naturels ou produits par l’homme. Elle contient donc non seulement des informations sur les risques sanitaires pour l'homme — comme la toxicité pour le foie ou la glande mammaire par exemple — mais elle couvre aussi les risques pour les animaux d'élevage, les animaux de compagnie et certaines espèces d'importance écologique telles que les abeilles ou les poissons.

Qui peut utiliser la base de données ?

Jane: C’est un outil accessible en un clic de souris pour tous les scientifiques et les décideurs qui veulent rechercher et accéder facilement à des informations clés sur la toxicité d’une substance. Les experts des groupes scientifiques et les membres du personnel de l'EFSA la consulteront également — en particulier en ce qui concerne les substances qui font l’objet d'une évaluation dans plus d'un secteur scientifique ou législatif. La base de données peut également être utile à des groupes de la société civile, à des opérateurs alimentaires ou à des membres du grand public qui souhaiteraient obtenir des informations plus détaillées sur l'évaluation de la sécurité des produits chimiques présents dans les aliments. Nous avons également structuré les données de façon à les rendre compatibles avec d'autres bases de données internationales — les publications de l'EFSA sont notamment déjà liées avec le portail e-Chem de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), un outil utilisé par les organismes de réglementation partout dans le monde.

Avez-vous d’autres idées pour l’avenir de cet outil ?

Jean-Lou: Oui tout à fait.  Actuellement, vous pouvez accéder à la base de données via la Banque de données de l'EFSA (EFSA Scientific Data Warehouse), mais nous envisageons également de développer une application sur smartphone pour la rendre encore plus accessible. En termes de contenu, à l'avenir nous espérons inclure des informations supplémentaires sur les propriétés toxicocinétiques des produits chimiques — c’est-à-dire les processus par lesquels les substances potentiellement toxiques sont traitées et éliminées dans l’organisme. En ajoutant davantage d'informations de ce type, la base de données pourrait contribuer à développer des modèles informatiques permettant de prédire la toxicité chimique des substances et ces modèles pourraient ainsi constituer une alternative à l'expérimentation animale dans les secteurs où celle-ci n’est pas obligatoire. 

Jane: Nous sommes vraiment enthousiastes à l'idée du potentiel de cet outil et nous espérons que la communauté scientifique et toute personne ayant un intérêt pour la toxicologie pourra s’en servir pour ses propres recherches, mais aussi pour analyser les travaux de l'EFSA.

Media contacts

Relations Médias EFSA 
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu