Les taux d’acrylamide dans les aliments restent globalement inchangés selon le dernier rapport de l’EFSA

Nouvelle
23 octobre 2012

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié son rapport annuel sur les taux d’acrylamide présent dans les aliments dans 25 pays européens. L’acrylamide est un contaminant chimique généré durant la transformation des aliments. Le rapport couvre la période de surveillance 2007-2010 et ne révèle aucun changement majeur comparé au dernier rapport pour la majorité des catégories d’aliments évaluées. Depuis 2008, le nombre de résultats soumis à l’EFSA a chuté, limitant la fiabilité de l’analyse des tendances.

L’acrylamide est un composé chimique qui se forme en général dans les produits alimentaires riches en amidon, tels que les pommes de terre frites, les chips de pommes de terre, le pain, les biscuits et le café, lors des processus de cuisson à haute température tels que la friture, la cuisson au four et le rôtissage. Une déclaration de l’EFSA de 2005 signalait qu’il pouvait exister un problème de santé potentiel associé à l’acrylamide qui est connu pour être à la fois carcinogène et génotoxique (c’est-à-dire qu’il peut provoquer des cancers et endommager l’ADN, le matériel génétique des cellules). Les États membres ont l’obligation d’effectuer un suivi annuel des taux d’acrylamide et de soumettre les données à l’EFSA en vue de leur évaluation et de leur compilation dans un rapport annuel.

Il s’agit du quatrième rapport annuel sur la surveillance de l’exposition à l’acrylamide présent dans les aliments élaboré par l’EFSA depuis 2009. Il a été rédigé par l’unité Surveillance alimentaire et chimique de l’EFSA en se basant sur quelque 13 000 points de données sur les taux d’acrylamide dans les aliments. Depuis 2008, le nombre de résultats analytiques soumis à l’EFSA a diminué. Au cours de l’année de surveillance 2010, seuls deux tiers en moyenne du nombre minimum d’échantillons requis par la Commission européenne par catégorie d’aliment ont été soumis. Les résultats ont révélé des tendances à la baisse pour les taux d’acrylamide dans la catégorie des «préparations à base de céréales destinées aux nourrissons et enfants en bas âge» et dans les sous-catégories «en-cas salés n’étant pas à base de pommes de terre» et «biscottes et biscuits pour nourrissons et enfants en bas âge». Ils indiquent en revanche une hausse dans la catégorie «café et succédanés de café» et dans les sous-catégories «pain grillé», «café instantané» et «pommes de terre frites faites à partir de pommes de terre fraîches», bien ce résultat ne soit pas uniforme dans toute l’Europe en ce qui concerne cette dernière catégorie.

L’EFSA continuera de collecter des données sur la surveillance de l’exposition à l’acrylamide et actualisera en 2013 son évaluation de l’exposition à cette substance en Europe (dont la dernière date de 2011) sur la base de données plus récentes sur les taux d’acrylamide dans les aliments et sur la base de nouvelles données sur la consommation alimentaire. À la demande des agences de sécurité des aliments en Allemagne, au Danemark, en France et en Suède, l’Autorité a également engagé des discussions avec ces autorités nationales de sécurité des aliments et d’autres membres du forum consultatif de l’EFSA au sujet des récentes découvertes scientifiques sur l’acrylamide et de son impact possible sur la santé publique.


Notes aux éditeurs:

Vingt-quatre États membres et la Norvège ont soumis au total 13 162 données sur l’acrylamide au cours des quatre années de surveillance, entre 2007 et 2010. Des données pour dix grands groupes alimentaires, divisés en 26 sous-groupes, ont été soumises pour cette période de surveillance.

Le 10 janvier 2011, la Commission européenne a adopté une recommandation concernant les études sur les teneurs en acrylamide des denrées alimentaires. Lorsque les taux d’acrylamide présent dans une denrée alimentaire, mesurés dans le cadre du suivi requis, excèdent certaines valeurs indicatives, les États membres sont invités à communiquer les résultats à la Commission, laquelle évaluera la situation d’ici décembre 2012. Voir le site web de la Commission européenne.

Le forum consultatif de l'EFSA fait le lien entre l’EFSA et les autorités nationales de sécurité des aliments dans les 27 États membres de l’UE, l’Islande et la Norvège. Des représentants des autorités nationales de sécurité des aliments de Suisse et des pays candidats à l’adhésion à l’UE participent en tant qu’observateurs. En savoir plus sur le forum consultatif de l’EFSA .

Pour les questions provenant des médias, veuillez contacter le service:
Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu