Un rapport actualisé sur le furane contenu dans les aliments comprend de nouvelles estimations d’exposition

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié un rapport contenant les derniers résultats de la surveillance par les États membres des niveaux de furane observés dans les aliments. Il s’agit du troisième rapport sur le furane observé dans les aliments publié par l’EFSA depuis 2009. Grâce à l’intégration des conclusions de 2009 et 2010, le rapport contient 17% de nouvelles données et inclut pour la première fois des estimations d’exposition pour différentes populations, tirées de données issues de la nouvelle base de données exhaustive sur la consommation alimentaire, mise en place récemment par l’EFSA. Les estimations d’exposition confirment celles déjà publiées dans la littérature scientifique. À l’avenir, ces travaux seront intégrés à l’ensemble de données scientifiques requises pour procéder à une évaluation exhaustive des risques liés à la présence de furane dans les aliments.

Le furane est un composé organique qui se forme durant le traitement thermique des aliments et s’est avéré être carcinogène lors d’études de laboratoire sur des animaux.

Afin de pouvoir mieux estimer l'exposition alimentaire au furane, la Commission européenne demande aux États membres de collecter des données sur les niveaux de furane dans les produits alimentaires commerciaux subissant un traitement thermique; ces données sont ensuite compilées et analysées par l’EFSA. En tout, 19 États membres et la Norvège ont soumis des données à l’unité «Surveillance alimentaire et chimique» de l’Autorité. Les résultats analytiques provenant de 5050 échantillons alimentaires au total, collectés entre 2004 et 2010, montrent que c’est chez les adultes et les enfants en bas âge que l’exposition au furane est la plus élevée; le café et les aliments pour bébés en bocal de verre sont respectivement les principaux responsables.

Dans sa dernière évaluation des risques liés au furane, publiée en février 2010, le comité mixte d’experts des additifs alimentaires (CMEAA) de l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a conclu que «la marge d’exposition au furane représente une source de préoccupation pour la santé humaine», et a convenu d’étudier des mesures potentielles qui permettraient de réduire l’exposition des consommateurs.

L’EFSA recommande que les futurs tests destinés à détecter le furane ciblent des produits ayant subi un prétraitement thermique pour lesquels les données actuellement disponibles sont limitées.

Notes to editors

La base de données exhaustive sur la consommation alimentaire constitue une source d’informations sur la consommation alimentaire au sein de l’Union européenne (UE). Elle contient des données détaillées sur plusieurs pays de l’UE. Cette base de données joue un rôle clé dans l’évaluation des risques associés aux dangers potentiels des denrées alimentaires dans l’UE et elle permet de réaliser des estimations précises de l’exposition des consommateurs à ces dangers, une étape fondamentale dans le cadre des activités d’évaluation des risques de l’EFSA.

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu