Nouvelles données sur les dangers chimiques et renforcement de la modélisation

L'EFSA a mis à jour sa base de données OpenFoodTox qui comprend désormais des données de toxicité sur près de 5000 substances chimiques issues de plus de 2000 évaluations scientifiques effectuées par l'EFSA depuis 2002.

OpenFoodTox a été lancé en 2017 pour fournir un point d'accès unique aux données synthétisées sur les substances chimiques évaluées par l'EFSA. Auparavant, ces données n'étaient disponibles que séparément au sein de milliers de publications scientifiques différentes. Pour chaque substance les informations suivantes sont fournies : le secteur concerné de l’alimentation humaine ou animale (par exemple additifs alimentaires, pesticides ou contaminants) et les populations affectées (humains, animaux d’élevage ou animaux sauvages).

Lors de cette dernière mise à jour, plus de 150 substances étudiées dans 200 évaluations scientifiques supplémentaires ont été ajoutées à la base de données. Plusieurs d'entre elles sont incluses dans différentes catégories de populations et catégories alimentaires (alimentation humaine et/ou animale).

Alternatives à l'expérimentation animale

La base de données OpenFoodTox permet notamment aux scientifiques de développer de nouveaux modèles informatiques in silico pour prédire la toxicité des substances dans l’alimentation humaine et animale. Grâce à la modélisation, ils peuvent par exemple prédire, sans avoir recours à l’expérimentation animale, la toxicité d’une substance pour le rat – dans le cadre de l'évaluation des risques pour l’homme – ou la toxicité d’une substance pour l’abeille, le poisson ou le ver de terre dans le cadre de l'évaluation des risques pour l’environnement.

De tels outils contribuent à fournir des alternatives aux études de toxicité traditionnelles qui utilisent des animaux. L'EFSA soutient les méthodologies d'évaluation des risques conformes à l’approche dite des ‘3R’ (réduire, raffiner, remplacer) qui minimisent le recours à l’expérimentation animale et encouragent l'utilisation de données obtenues grâce à d'autres méthodes, lorsque c’est possible.

Les perspectives futures pour OpenFoodTox 2.0 incluent l'enrichissement du modèle grâce à l’inclusion d'autres propriétés chimiques, notamment des données sur le métabolisme, la bioaccumulation ou encore les données d'exposition. Il est aussi prévu de relier la base de données aux modèles informatiques utilisés pour prédire la toxicocinétique et la toxicité. Parmi les exemples récents figurent des modèles pour l'homme, les animaux d’élevage (poulets; porcins, ovins première partie, deuxième partie) et les animaux sauvages (abeilles et poissons).

Contacter l’EFSA
Si vous êtes journaliste/représentant médias, veuillez contacter le service relations médias de l’EFSA. Dans le cas contraire, veuillez contacter le service Ask EFSA.

Contact presse

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu

Autres types de requêtes

Service Ask EFSA