Bien-être des poissons

Introduction

L’aquaculture est une activité importante dans l'élevage animal. Ces dernières décennies, l’élevage de poissons ou d’autres espèces aquatiques a augmenté et les décideurs, les scientifiques et les consommateurs s’intéressent de plus en plus aux pratiques d’élevage utilisées ainsi qu’aux problèmes de bien-être qui y sont liés. Les approches scientifiques visant à évaluer le bien être des poissons évoluent en permanence. Mais la grande diversité des espèces piscicoles et des systèmes de production ainsi que les données scientifiques insuffisantes dans ce domaine constituent toujours un défi.

Cadre de l’UE

Au sein de l’UE, la directive 98/58/CE du Conseil définit des normes minimales relatives à la protection des animaux dans les élevages, y compris les poissons.

D’autres organisations internationales ont également émis des recommandations et défini des lignes directrices concernant le bien-être des poissons. En 2005, le Conseil de l’Europe a adopté une recommandation concernant le bien-être des poissons d’élevage et en 2008, l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a adopté des lignes directrices sur le bien-être des poissons. Un certain nombre de codes d'usage ont également été adoptés par l’industrie, dont des mesures visant à protéger le bien-être des poissons. 

Rôle et activités de l’EFSA

Les activités de l’EFSA en matière de bien-être des poissons sont menées dans le cadre plus étendu de la santé et du bien-être des animaux par le  groupe scientifique sur la santé et le bien-être des animaux (AHAW). Le groupe scientifique propose un avis scientifique indépendant aux gestionnaires des risques concernant tous les aspects des maladies et du bien-être des animaux. Il s’attelle principalement aux animaux producteurs de denrées alimentaires, dont le poisson.

À travers ses activités sur la santé des poissons, l’EFSA a pour but de comprendre en profondeur les facteurs qui affectent le bien-être des poissons d’élevage et d’apporter un fondement scientifique aux politiques et législations européennes. Ses avis scientifiques visent à aider les gestionnaires des risques à identifier les méthodes permettant de diminuer la douleur, la détresse et les souffrances inutiles pour les animaux et d’améliorer, si possible, leur bien-être. L’EFSA n’est, par contre, pas mandatée pour formuler des avis sur les aspects éthiques ou culturels liés au bien-être animal.

Bien-être durant le transport

Le bien-être des poissons peut également être mis à mal pendant le transport. Dansun avis datant de 2004 sur le bien-être de plusieurs espèces animales pendant le transport, les experts de l’EFSA ont identifié différents risques potentiels qui contribuaient à un niveau insuffisant de bien-être pour plusieurs animaux, dont les poissons. L’avis scientifique a mis en évidence que les poissons devraient normalement être chargés et déchargés sans être exposés à l’air, qu’ils devraient pouvoir bénéficier d’un taux d’oxygène élevé dans l’eau et être maintenus à une densité de peuplement convenable.


Systèmes d’élevage

En 2008, la Commission européenne a demandé à l’EFSA d’évaluer les aspects relatifs au bien-être, des principales espèces de poissons d'élevage au sein de l'UE selon les divers systèmes d'élevage. Le groupe scientifique AHAW a publié 5 avis sur des espèces spécifiques concernant notamment l'élevage du saumon atlantique, des espèces de truites, l'anguille européenne, le bar européen, la daurade royale et la carpe commune. Pour chaque espèce et à différents stades de sa vie, des risques potentiels pour le bien-être ont été identifiés. Il s’agit notamment des conditions environnementales, de l’alimentation, des pratiques d'élevage, de la constitution génétique des stocks, des maladies et des mesures de contrôle des maladies. Dans son évaluation des risques, le groupe scientifique a établi une échelle des dangers potentiels pour le bien-être dans les différents systèmes d’élevage.

Approche générale relative au bien-être des animaux

En 2009, le groupe AHAW a adopté un avis scientifique relatif à une approche générale en matière de bien-être des poissons. Cet avis fournit une approche globale relative au bien-être, à la biologie et à la physiologie des poissons. L'avis prend en compte et répond à toutes les questions soulevées par les opinions minoritaires au sein des avis adoptés précédemment par le groupe scientifique AHAW sur le bien-être d'espèces spécifiques de poissons.

Méthodes d’étourdissement et d’abattage

En 2009, le groupe scientifique AHAW a adopté 7 avis sur des espèces spécifiques concernant les l’aspect « bien-être » des méthodes d’étourdissement et d’abattage des poissons d’élevage. Ces avis scientifiques spécifiques concernent le thon rouge, la carpe commune, l’anguille européenne, le saumon atlantique, la truite arc-en-ciel, le turbot européen, le bar européen et la daurade royale. Ce travail constitue une mise à jour de l’avis scientifique précédent sur les aspects « bien-être » relatifs à l'étourdissement et l'abattage des principales espèces animales soumises à des pratiques d’abattage commerciales et sur le lieu d'exploitation, adopté en 2004 et fournissant des conclusions générales et des recommandations.

Tweets