L’EFSA évalue les risques possibles associés au nitrate présent dans les légumes à feuilles pour la santé des enfants

Le groupe scientifique de l’EFSA sur les contaminants (groupe CONTAM) a publié une déclaration sur les éventuels effets aigus du nitrate sur la santé des nourrissons et des jeunes enfants qui consomment des épinards et de la laitue. Le groupe scientifique est parvenu à la conclusion que les teneurs en nitrate de ces légumes ne doivent susciter aucune inquiétude en matière de santé chez la plupart des enfants. Il note toutefois que les nourrissons et les jeunes enfants âgés de 1 à 3 ans qui consomment de grandes quantités d’épinards à forte teneur en nitrate pourraient parfois atteindre un niveau de consommation pour lequel on ne peut exclure un risque de méthémoglobinémie[1] – un état pathologique dans lequel l’apport d’oxygène à l’organisme se trouve réduit. Le groupe scientifique fournit également des conseils à la Commission européenne en ce qui concerne les teneurs maximales de nitrate dans les légumes à feuilles.

Cette déclaration complète l’avis scientifique de l’EFSA de 2008 dans lequel le groupe CONTAM comparait les risques et les bénéfices de l’exposition aux nitrates dans les légumes. À la suite de cet avis, la Commission européenne avait invité l’EFSA à fournir davantage d’informations sur les éventuels effets aigus du nitrate sur la santé des nourrissons et des enfants en bas âge.

Le nitrate est naturellement présent dans les légumes et des teneurs particulièrement élevées sont observées dans certains légumes à feuilles tels que la laitue et les épinards. Dans le corps humain, le nitrate est converti en nitrite qui, à forte dose, peut être responsable d’une méthémoglobinémie.

En se fondant sur l’analyse des nouvelles données désormais disponibles et plus détaillées sur la consommation alimentaire des enfants[2], le groupe scientifique a conclu que les teneurs en nitrate présent dans la laitue ne doivent pas susciter d’inquiétude pour la santé des enfants; cependant, les nourrissons et les enfants en bas âge, de 1 à 3 ans, qui consomment de grandes quantités d’épinards (plus de 200g) au cours d’un jour donné, pourraient être exposés à des doses élevées de nitrates. Dès lors, le groupe scientifique estime que, pour certains jeunes enfants, la possibilité d’un risque de méthémoglobinémie ne peut pas être exclue. Il recommande en outre de ne pas donner d’épinards aux enfants souffrant d’infections gastro-intestinales d’origine bactérienne puisque ces infections induisent un accroissement de la conversion du nitrate en nitrite, ce qui augmente le risque de méthémoglobinémie. Le groupe scientifique indique qu’un stockage inapproprié des légumes à feuilles cuits (par exemple, la conservation de légumes à température ambiante pendant une longue durée) peut également aboutir à la conversion du nitrate en nitrite. De plus, la conversion du nitrate en nitrite est accélérée si les légumes sont réduits en purée.

Les épinards et la laitue font l’objet d’une réglementation de l’UE, qui fixe des teneurs maximales pour le nitrate dans les denrées alimentaires. Le groupe scientifique a constaté que seulement 1% des échantillons de laitue et 5% des échantillons d’épinards testés dépassaient les teneurs maximales en vigueur. L’avis du groupe scientifique, émis en réponse à la requête de la Commission, est que le remplacement des dérogations admises dans certains États membres par des teneurs maximales légèrement supérieures pour le nitrate dans les légumes verts à feuilles aurait un impact mineur sur l’exposition des enfants en bas âge[3].

Statement on possible public health risks for infants and young children from the presence of nitrates in leafy vegetables

[1] La méthémoglobinémie est également appelée «syndrome du bébé bleu»
[2] Le groupe scientifique CONTAM a examiné 45 000 résultats analytiques concernant le nitrate dans les légumes, incluant 3 733 résultats soumis à l’EFSA depuis son avis émis en 2008. Les données de consommation alimentaire utilisées dans cette déclaration ont été fournies par l’unité DATEX de l’EFSA, qui a récemment développé une base de données sur les données de consommation alimentaire concernant les enfants au sein de l’UE, en collaboration avec les États membres de l’UE.
[3] Le règlement no1881/2006 de la Commission (CE) fixe des teneurs maximales pour le nitrate dans les épinards et les laitues. Les légumes cultivés dans les pays d’Europe du nord ont tendance à présenter une plus forte teneur en nitrate en raison de leur exposition réduite à la lumière solaire. Pour tenir compte des conditions d’ensoleillement défavorables pendant certaines parties de l’année dans quelques pays (Belgique, France, Irlande, Pays-Bas et Royaume-Uni), une dérogation temporaire a été accordée à ces États membres en ce qui concerne ces teneurs dans les épinards et les laitues. Le groupe scientifique a estimé que le remplacement des dérogations nationales par la teneur maximale suggérée de 3 500 mg/kg dans les épinards aurait un impact mineur sur l’exposition des enfants au nitrate.

Media contacts