L’EFSA réalisera une évaluation des risques complète de l’aspartame

Nouvelle
26 mai 2011

Depuis sa création, l’EFSA a fourni à la Commission européenne des conseils relatifs à la sécurité de l’édulcorant artificiel aspartame à quatre occasions. A chaque reprise, l’Autorité a examiné la nécessité de réévaluer les travaux réalisés antérieurement à ce sujet par le Comité scientifique de l’alimentation humaine (SCF). Si une quelconque preuve susceptible de conduire le groupe des experts de l’EFSA à reconsidérer la sécurité de l’aspartame avait été identifiée, une réévaluation aurait immédiatement été mise en œuvre.

En mai 2011, la Commission européenne a invité l’EFSA à anticiper l’échéance prévue pour la réévaluation complète de la sécurité de l’aspartame, qui devra à présent être finalisée en 2012. L’examen de cet édulcorant individuel, qui devait à l’origine être achevé en 2020, fait partie du programme de réévaluation systématique de tous les additifs alimentaires autorisés dans l’Union européenne.

L’EFSA a accepté le mandat relatif à la réévaluation de l’aspartame, qui stipule la nécessité d’organiser un appel public afin de recueillir de nouvelles données, ainsi qu’un examen approfondi de la littérature disponible. En outre, l’Autorité travaillera en liaison étroite avec l’Agence française de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) sur l’évaluation nutritionnelle des risques et des bénéfices des édulcorants que cette dernière a réalisée.

De plus amples informations sur l’appel public destiné à recueillir de nouvelles données seront publiées sur le site internet de l’EFSA dans les semaines à venir.