Résidus de pesticides : conseils sur l'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants

L'EFSA a dispensé ses recommandations pour protéger encore mieux les nourrissons  contre tout risque potentiel posé par des résidus de pesticides dans les aliments.

Ces propositions font partie intégrante d'une évaluation complète menée sur la sécurité des résidus de pesticides dans les aliments destinés aux nourrissons et aux jeunes enfants.

Pour mener à bien cette évaluation, les experts de l'EFSA se sont basés sur le document d'orientation développé par le comité scientifique en 2017 portant sur l'évaluation des substances dans des aliments destinés aux nourrissons de moins de 16 semaines, ainsi que sur les résultats d'une recherche documentaire recensant les éléments de preuve les plus récents concernant le développement des nourrissons et des jeunes enfants.

L'EFSA fait les recommandations suivantes :

  • Les limites maximales de certains types de résidus de pesticides susceptibles d’être présents dans des aliments destinés à des nourrissons ou à de jeunes enfants doivent être réexaminées. Ceci permettrait de garantir une ample protection aux nourrissons âgés de moins de 16 semaines, même aux niveaux d'exposition les plus élevés.
  • Des niveaux spécifiques d'absorption sans risque de résidus de pesticides pour les nourrissons âgés de moins de 16 semaines pourraient être établis conformément au document d'orientation du comité scientifique de l'EFSA.

Pour les nourrissons âgés de plus de 16 semaines, la méthodologie actuellement appliquée pour définir les valeurs sanitaires recommandées est toujours considérée comme appropriée.

Gerrit Wolterink, le président du groupe de travail qui a rédigé l'avis scientifique, a déclaré : « Les nouvelles connaissances dont nous disposons à présent concernant le développement de l'enfant et les conseils de l'EFSA nous ont permis de conclure que, pour certains pesticides, il serait souhaitable d’établir des niveaux plus élevés de protection pour les nourrissons âgés de moins de 16 semaines. »

Il ajoute : « Les preuves montrent que les mesures de protection actuelles sont toujours adéquates pour les nourrissons âgés de plus de 16 semaines. »

Cette nouvelle évaluation a été sollicitée par la Commission européenne à la lumière de l’évolution dans les connaissances disponibles sur le développement infantile et elle constitue une mise à jour des avis scientifiques délivrés en 1997/1998 par le comité scientifique de l'alimentation humaine qui, avant la création de l'EFSA en 2002, était chargé de conseiller la Commission en matière de sécurité sanitaire des aliments.

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu