Xylella dans les Pouilles: une étude n'établit aucun élément indiquant la présence de types différents

Selon des données scientifiques récentes examinées par l'EFSA, il n'existe pas de preuve indiquant que différents types de Xylella fastidiosa seraient présents dans la région des Pouilles (Italie du sud).

L'avis du groupe d'experts de l'EFSA sur la santé des plantes est le dernier en date de trois documents publiés en réponse à une liste de questions de la Commission européenne relatives à X. fastidiosa dans la région des Pouilles. Dans ce document, le groupe d'experts a examiné la question de savoir si différents types de X. fastidiosa existent dans les Pouilles, où une épidémie touche actuellement les oliviers ainsi que d'autres plantes.

Une seule étude avait soulevé l’hypothèse de la présence éventuelle de plusieurs types génétiques de X. fastidiosa dans les Pouilles. Toutefois, les spécialistes de l'EFSA en santé des plantes déclarent qu’il n’existe, à l'heure actuelle, aucun indice permettant d'étayer cette hypothèse.

Pour parvenir à cette conclusion, le groupe d'experts s'est penché sur la littérature scientifique la plus récente et a procédé à l'analyse de données de séquençage de l'ADN extrait d'échantillons prélevés dans les Pouilles. Tous les documents ont conclu que les échantillons d'ADN prélevés sur les oliviers et sur d'autres plantes appartenaient au même type de séquence, appelé «ST53».

Pour l'analyse des données de séquençage, le groupe d'experts a fait appel à une base de données spécifique créée en 2005 et contenant les séquences d'ADN de près de 300 échantillons de X. fastidiosa.

Le groupe d'experts souligne que des études supplémentaires, portant sur des échantillons de plus grande taille, seront nécessaires pour fournir des réponses plus complètes à ce sujet. Celles-ci devraient, selon eux, inclure une analyse du séquençage complet du génome de X. fastidiosa.

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu