Caramels colorants: l'exposition des consommateurs est plus basse que précédemment estimée

Nouvelle
19 décembre 2012

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a revu ses estimations concernant l'exposition des consommateurs à trois caramels colorants (E 150a, E 150c, E 150d) utilisés dans une variété d’aliments et de boissons. En se basant sur de nouvelles données sur les niveaux de trois caramels colorants (E 150a, E 150c, E 150d) tels qu'ils sont utilisés dans les aliments et les boissons ainsi que de nouvelles données de consommation, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a conclu que le niveau d'exposition des consommateurs à ces colorants était considérablement inférieur au niveau mentionné dans l'avis scientifique de l'EFSA publié en 2011. Dans la plupart des cas, l'estimation révisée de l'exposition est inférieure à la dose journalière acceptable (DJA) établie par les experts de l'EFSA en 2011. Cependant, chez les enfants en bas âge et les adultes dont la consommation est très élevée, l'exposition peut dépasser la DJA pour le caramel E 150c. Les principales sources d'exposition au colorant E 150c sont les produits de boulangerie destinés aux enfants en bas âge et les boissons alcoolisées destinées aux adultes.

Dans son avis de 2011, le groupe scientifique sur les additifs alimentaires et les sources de nutriments ajoutés aux aliments (groupe ANS) de l'EFSA avait réalisé une réévaluation complète de la sécurité de ces trois colorants plus un colorant supplémentaire (E 150b) et il avait établi des DJA pour une utilisation dans l’alimentation. En raison de leurs propriétés chimiques et de leurs utilisations similaires dans les aliments et les boissons, le groupe ANS avait également défini une DJA groupée de 300 milligrammes par kilogramme de poids corporel par jour (mg/kg pc/jour) pour une exposition combinée aux quatre caramels colorants (avec une DJA restrictive de 100 mg/kg pc/jour pour le colorant E 150c au sein de la DJA groupée). D'après les informations scientifiques plus limitées disponibles à cette date, l'avis de 2011 avait conclu qu'il était possible que l'utilisation de caramels colorants dans les aliments puisse conduire à des niveaux d’exposition qui dépasseraient la DJA.

Dans sa nouvelle déclaration, l'EFSA a affiné son estimation de l'exposition probable aux caramels colorants dans les aliments et les boissons d'après de nouvelles données fournies par l'industrie en 2012 sur les quantités utilisées dans les produits prêts-à-consommer et d’après les données de consommation disponibles dans la base de données exhaustive de l'EFSA sur la consommation alimentaire. L'estimation de l'exposition des consommateurs par l'intermédiaire de leur régime alimentaire aux trois caramels colorants pris individuellement est considérablement inférieure à l'évaluation précédente de l'exposition et – à l'exception du colorant E 150c pour les enfants en bas âge et les adultes ayant des niveaux de consommation élevés – ne dépasse plus la DJA. L'estimation de l'exposition combinée aux quatre caramels colorants ne dépasse pas la DJA groupée de 300 mg/kg pc/jour pour tous les groupes de population.

Ces travaux récents de réévaluation de l'exposition des consommateurs aux caramels colorants utilisés dans les aliments et les boissons viennent compléter l'évaluation des risques réalisée précédemment par l'EFSA sur ces colorants dans le cadre de la réévaluation actuelle par l’Autorité de tous les colorants alimentaires actuellement autorisés dans l'UE. L'avis scientifique de l'EFSA aidera les décideurs de l'UE à prendre des décisions éclairées au sujet des colorants alimentaires.


Notes aux éditeurs:

  • Les caramels colorants sont ajoutés aux aliments pour leur donner une coloration brune plus prononcée et sont largement utilisés dans une variété de denrées alimentaires, notamment des confiseries, des soupes, des assaisonnements, des boissons aromatisées non alcoolisées ou des boissons alcoolisées telles que la bière, le cidre et le whisky.
  • Les caramels colorants sont des mélanges complexes de composés obtenus par le traitement thermique soigneusement contrôlé d'hydrates de carbone (sucres). Ces colorants sont répartis dans quatre catégories en fonction du réactif utilisé dans leur fabrication (ammoniaque et/ou sulfite, ou aucun réactif) et généralement connus sous les appellations E150a, E150b, E150c et E150d.
  • La dose journalière acceptable est la quantité d'une substance qu’une personne peut consommer quotidiennement pendant toute une durée de vie sans risque significatif pour la santé. Voir la vidéo de l'EFSA: Comprendre la science Chemicals in food – establishing safe levels of use (Substances chimiques dans les aliments: établir des niveaux sûrs d'utilisation).
  • La base de données exhaustive sur la consommation alimentaire de l'EFSA constitue une source de renseignements sur la consommation alimentaire au sein de l'Union européenne (EU). Elle contient des données détaillées sur la consommation dans plusieurs pays de l'UE. Cette base de données joue un rôle clé dans l'évaluation des risques associés aux dangers potentiels des aliments dans l'UE et, en combinaison avec les niveaux de présence de ces dangers dans les aliments, elle permet de réaliser des estimations de l'exposition des consommateurs, une étape fondamentale dans l'activité d'évaluation des risques de l'EFSA.
  • Voir le règlement (UE) n° 257/2010 de la Commission du 25 mars 2010 établissant un programme pour la réévaluation des additifs alimentaires autorisés, conformément au règlement (CE) n° 1333/2008 du Parlement européen et du Conseil sur les additifs alimentaires.

Pour les questions provenant des médias, veuillez contacter le service:
Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu