L'EFSA réaffirme son évaluation des risques du maïs génétiquement modifié MON 863

À la demande de la Commission européenne, l’EFSA a examiné un article de Séralini et al. concernant l’évaluation statistique d’une étude d’alimentation de 90 jours sur des animaux conduite avec du maïs génétiquement modifié MON 863, afin d’identifier toute éventuelle conséquence sur l’évaluation des risques de l’EFSA relative à la sécurité du maïs MON 863. Cet article présente une analyse statistique alternative de l’étude de 90 jours sur des rats qui avait déjà été prise en considération dans l’évaluation initiale des risques. Après un examen approfondi et une analyse statistique détaillée réalisés par un groupe de travail de l’EFSA, le groupe scientifique sur les organismes génétiquement modifiés (groupe GMO) de l’EFSA a conclu que cette nouvelle analyse des données ne soulève aucun nouveau problème de sécurité.

L’EFSA a entrepris une série d’actions pour délivrer une réponse motivée à la Commission européenne sur ce sujet:

  • Il a été demandé aux États membres de fournir toutes les analyses et commentaires qui pourraient contribuer à l’étude de ce sujet.
  • L’EFSA a créé un groupe de travail composé d’experts statisticiens internes et externes afin de contribuer à l’évaluation de la méthodologie statistique appliquée par les auteurs de la publication dans leur nouvelle analyse des données originales provenant de l’étude d’alimentation de 90 jours sur des rats et de prendre en considération les contributions reçues des États membres. Dans le cadre de ce travail, une réunion a été organisée avec les auteurs de l’article. 
  • Le groupe GMO de l’EFSA a examiné toutes les preuves disponibles.

Suite à ces travaux, l’EFSA a répondu à la Commission, a publié un compte rendu statistique et une déclaration scientifique du groupe GMO. Les principales conclusions sont les suivantes:

  • L’analyse statistique effectuée par les auteurs de cet article ne prend pas en compte certaines considérations statistiques importantes. Les hypothèses sous-tendant la méthodologie statistique employée par les auteurs conduisent à des résultats trompeurs.
  • L’EFSA considère que l’article ne présente pas de justification scientifique valide susceptible de remettre en question la sécurité du maïs MON 863.
  • Les différences statistiquement significatives observées par Monsanto, Séralini et al. et l’EFSA ont été considérées comme n’étant pas biologiquement pertinentes. En l’absence d’éléments prouvant que les différences observées sont indicatives d’effets indésirables, le groupe GMO ne considère pas que cet article soulève de nouveaux problèmes concernant la sécurité du maïs MON 863. En conséquence, le groupe GMO ne voit aucune raison de réviser ses précédents avis selon lesquels le maïs MON 863 n’aurait pas d’effet indésirable dans le contexte de son utilisation telle que proposée.

Avant cette étude extrêmement récente, le maïs MON 863 avait fait l’objet d’une évaluation des risques approfondie par l’EFSA et par d’autres autorités qui n’avait mis en évidence aucun effet indésirable sur la santé humaine et animale ou sur l’environnement. L’étude de 90 jours sur des rats analysée dans cet article constitue l’un des éléments de l’évaluation des risques complète effectuée sur le maïs MON 863. Outre l’avis scientifique initial du mois d’avril 2004, cette étude a été examinée à nouveau à deux reprises depuis lors, avant cette récente analyse.

La lettre adressée à la Commission, la déclaration du groupe GMO, l’analyse statistique de l’EFSA des données de Monsanto sont disponibles sur le site de l’EFSA à l’adresse suivante:

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu