Les données de l’EFSA partagées sur une plateforme en libre accès

L'EFSA a franchi une étape importante dans ses efforts pour devenir une organisation scientifique totalement transparente en s'engageant à publier les données qu'elle utilise dans les programmes de surveillance et les enquêtes à l’échelle de l’UE, ainsi que dans bon nombre de ses évaluations du risque.

Dans un rapport publié aujourd'hui, l'EFSA explique comment elle entend partager les données qu’elle collecte dans des domaines tels que les habitudes de consommation alimentaire, les résidus de pesticides dans les aliments, les contaminants chimiques et les additifs dans les aliments, les foyers épidémiques de maladies d'origine alimentaire ou encore la résistance aux antimicrobiens.

Les données seront disponibles sur la plateforme Knowledge Junction, un référentiel ouvert organisé par l'EFSA et créé pour améliorer la transparence, la reproductibilité et la réutilisation des preuves utilisées dans les évaluations des risques liés à la sécurité de l’alimentation humaine et animale. Les premiers fichiers de données seront publiés cette année.

La Knowledge Junction est une communauté de connaissances hébergée sur la plateforme Zenodo et elle est accessible à toute personne disposant d'un navigateur Web.

Mary Gilsenan, chef de l'unité chargée de la gestion des données à l’EFSA, commente : « La mise à disposition de ces données librement accessibles marque un jalon important pour les États membres qui fournissent une grande partie des données que nous utilisons dans nos travaux, et pour l’EFSA elle-même. »

« Pour la première fois, lorsque nous publierons certaines productions scientifiques, nous mettrons simultanément à disposition toutes les données utilisées lors de l'évaluation. Ceci aura pour résultat un processus de publication réactif qui permettra d’exploiter des données comparables, interopérables et accessibles. »

Outre le fait qu’elle remplisse un des objectifs stratégiques clés de l'EFSA – élargir son socle de preuves et maximiser l'accès aux données – cette initiative s'inscrit dans le cadre d’efforts plus vastes déployés par l'Union européenne pour promouvoir le libre accès du public aux données et aux informations.

Mary Gilsenan ajoute : « Le libre accès aux données est un facteur clé pour la transparence, la responsabilisation et une prise de décision éclairée. Passer d'un système d'accès aux données à la demande à une approche proactive de libre accès par défaut est une évolution positive pour l’EFSA et pour toutes nos parties prenantes. »

Le rapport a été rédigé par des spécialistes en données de l'EFSA, en étroite consultation avec des experts et des autorités des États membres de l'UE.

Le rapport passe également en revue les mesures prises individuellement par les pays pour fournir un accès public aux données gouvernementales. Les organisations nationales responsables de la sécurité de l’alimentation humaine et animale ont adopté différentes approches en la matière, mais la disponibilité des données augmente d'année en année.

« Nous espérons que ce rapport contribuera à promouvoir l'adoption d'une politique ouverte en matière de données dans le domaine de la sécurité alimentaire en Europe », a déclaré Mary Gilsenan. « Le libre accès aux données peut aider les consommateurs à faire des choix alimentaires sains, à améliorer les systèmes de surveillance de la sécurité des aliments et à stimuler l’innovation dans le secteur de la production alimentaire ».

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu