Encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST)

Introduction

Les encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST) constituent un groupe de maladies qui affectent le cerveau et le système nerveux des humains et des animaux. Ces maladies sont caractérisées par une dégénérescence des tissus cérébraux qui donne au cerveau l’aspect d’une éponge.

Les EST sont causées par un prion (également connu sous la dénomination PrPres), qui est une forme anormale d'une protéine (PrPc).

Les EST incluent, entre autres:

  • l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) chez les bovins, y compris l'ESB atypique
  • la tremblante du mouton et de la chèvre, y compris la tremblante atypique
  • la maladie du dépérissement chronique (MDC) chez le cerf, l'élan et l’orignal
  • l’encéphalopathie transmissible du vison (ETV)
  • l’encéphalopathie spongiforme féline (ESF) chez le chat
  • la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (vMCJ) chez l’homme.

À l'exception de l'agent infectieux causant l’ESB, qui peut être transmis aux humains par la consommation de viande contaminée et provoquer la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, il n’existe aucune preuve scientifique attestant que d'autres maladies EST peuvent être transmises à l’homme. 

Rôle

Le rôle de l’EFSA est de fournir aux gestionnaires des risques des avis scientifiques indépendants sur tous les aspects des EST liés à la santé animale et à la santé publique dans l'Union européenne (UE). La plupart des travaux de l’EFSA trouvent leur origine dans des demandes d’avis émanant de la Commission européenne.

Les avis de l’EFSA fournissent le fondement scientifique des mesures de l’UE destinées à réduire les risques relatifs aux EST et à maintenir un niveau élevé de protection des consommateurs en Europe.

Évaluations des risques et recommandations

L'EFSA a mené des travaux scientifiques approfondis sur différentes EST, en particulier sur l'ESB, la tremblante et la MDC.

Les travaux scientifiques de l'EFSA sur les EST sont gérés par le groupe scientifique sur les dangers biologiques (BIOHAZ), s'appuyant sur les avis d'éminents experts de tous les aspects des EST, que ce soient des épidémiologistes, des pathologistes et neuropathologistes ou des experts en diagnostic des EST.

Ce travail a notamment consisté à examiner des données scientifiques relatives aux liens possibles entre les EST animales et humaines et a été réalisé conjointement par l'EFSA et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). L'EFSA a également effectué des évaluations des risques associés aux EST chez les petits ruminants en évaluant entre autres le risque de transmission des EST par le lait ou les produits laitiers et l'infectiosité des EST dans les tissus des petits ruminants.

Évaluation des tests rapides pour la détection des EST

L'EFSA participe également à l'élaboration de protocoles d'évaluation de nouveaux tests rapides utilisés pour détecter les EST chez les animaux, notamment des tests ante mortem et post mortem, et est également impliquées dans les différentes étapes de la procédure d'évaluation des tests.

Cadre de l’UE

La Commission européenne et les États membres de l’UE ont adopté diverses mesures pour faire face aux risques associés aux EST dans l’UE. Un important corpus législatif est en place pour protéger l’homme et l’animal de ces maladies. Toutes les mesures de l’UE sur les EST des animaux sont rassemblées au sein d’un règlement principal (n° 999/2001).