Salmonella

Salmonella est une bactérie pouvant causer une maladie appelée salmonellose chez les humains. Dans l’Union européenne (UE), plus de 100 000 cas humains sont signalés chaque année. L’EFSA a estimé que la charge économique globale de la salmonellose humaine pourrait atteindre 3 billions d’euros par an.

Pour protéger les consommateurs contre Salmonella, l’UE a adopté une approche intégrée en matière de sécurité des aliments de la ferme à la table. Cette approche comprend des mesures à la fois d’évaluation des risques et de gestion des risques, faisant intervenir tous les acteurs clés: les États membres de l’UE, la Commission européenne, le Parlement européen, l’EFSA, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). L’approche est soutenue par des activités de communication des risques opportunes et efficaces.

L’EFSA joue un rôle important dans la protection des consommateurs contre cette menace pour la santé publique, en fournissant une assistance et des conseils scientifiques indépendants relatifs aux aspects de Salmonella liés à la santé humaine et à la sécurité des aliments.

L’ensemble des acteurs de l’UE ont adopté une approche coordonnée des zoonoses, qui a aidé à réduire le nombre de cas humains de salmonellose dans l’UE de presque la moitié sur cinq ans (2004 à 2009). En 2003, l’UE a mis en place un programme de contrôle étendu des zoonoses, considérant Salmonella comme une priorité. Des programmes renforcés de contrôle de Salmonella chez les volailles ont été mis en œuvre dans tous les États membres de l’UE. Des objectifs ont été fixés pour la réduction de Salmonella dans les troupeaux de volailles (p. ex. chez les poules pondeuses, les poulets de chair, les dindes) et chez les porcs. Des restrictions ont également été imposées pour la commercialisation des produits issus de troupeaux infectés. L’EFSA a fourni des conseils scientifiques sur l’impact de la décision de fixer des objectifs de réduction pour Salmonella chez les volailles (poules de reproduction, poules pondeuses et poulets de chair) et a analysé les progrès effectués dans l’UE en matière de réalisation des objectifs. L’EFSA a également fourni des conseils scientifiques pour fixer d’éventuels objectifs de réduction des bactéries dans la viande de volailles, ainsi que des évaluations des risques de Salmonella chez les porcs.

La salmonellose est une zoonose – une maladie ou une infection pouvant se transmettre directement ou indirectement entre les animaux et les humains. Les symptômes habituels de la salmonellose chez l’homme sont de la fièvre, une diarrhée et des crampes abdominales. Si la bactérie infecte le sang circulant, elle peut engager le pronostic vital. Salmonella est fréquemment présente dans les intestins d’oiseaux et de mammifères sains. Dans les aliments, elle est le plus souvent détectée dans les œufs et la viande crue de porc, de dinde et de poulet. Elle peut se propager à l’homme par l’intermédiaire d’aliments contaminés. Certaines précautions lors de la manipulation de viande crue et d’autres ingrédients alimentaires crus, une cuisson suffisante et de bonnes pratiques d’hygiène en cuisine permettent de prévenir ou de réduire le risque que représentent les aliments contaminés.

Travaux achevés

L’Autorité européenne de sécurité des aliments fournit une assistance et des conseils scientifiques indépendants en collectant et en analysant des données sur la prévalence de Salmonella chez des animaux et dans des aliments, ainsi qu’en évaluant les risques que représente la bactérie et en fournissant des conseils concernant d’éventuelles options de contrôle et d’atténuation des risques.
Les résultats de l’EFSA sont utilisés par des gestionnaires des risques dans l’UE et les États membres, pour contribuer à la définition d’une politique et servir de base à de possibles options de contrôle et objectifs de réduction de Salmonella dans la chaîne alimentaire.

Surveillance annuelle de Salmonella chez les animaux et dans les aliments

Des données couvrant l’ensemble de l’UE sur la présence de Salmonella dans la chaîne alimentaire, ainsi que sur la prévalence de l’infection animale et humaine, sont collectées puis analysées dans des rapports de synthèse communautaire annuels rédigés par l’EFSA et l’ECDC.

Dans le rapport de synthèse communautaire, l’ECDC et l’EFSA fournissent des actualisations annuelles sur les progrès effectués en matière de réalisation des objectifs de réduction de Salmonella. Ces rapports contiennent une analyse des données de surveillance de Salmonella chez les animaux, dans les aliments et chez l’homme, collectées par les États membres. Entre 2005 et 2009, les rapports ont indiqué une nette tendance à la baisse pour Salmonellaen ce qui concerne les cas humains, les épidémies touchant les humains et la prévalence de la bactérie dans les troupeaux de volailles.

Enquêtes réalisées à l’échelle de l’UE sur la prévalence de Salmonella

L’EFSA produit des rapports d’enquêtes de référence couvrant l’ensemble de l’UE sur la prévalence de Salmonella dans des aliments et chez des animaux producteurs d’aliments, notamment chez les poulets, les dindes et les porcs, ainsi que sur les facteurs de risque contribuant à la prévalence de Salmonella dans des populations animales. Les résultats sont utilisés par des évaluateurs des risques, comme le groupe scientifique de l’EFSA sur les dangers biologiques, pour fournir des estimations des risques, et également par des gestionnaires des risques, pour définir de possibles options de contrôle et/ou objectifs de réduction.

Évaluations des risques et recommandations

Le groupe scientifique de l’EFSA sur les dangers biologiques évalue les risques de Salmonellaen matière de sécurité des aliments et fournit des conseils scientifiques sur les options de contrôle à la demande des gestionnaires des risques ou de sa propre initiative. L’EFSA évalue également l’impact de nouveaux objectifs de réduction fixés à l’échelle de l’UE pour Salmonella chez différents animaux. Ces travaux aident la Commission européenne et les États membres à surveiller la situation et à envisager d’éventuelles révisions des objectifs de réduction fixés pour Salmonella dans la chaîne alimentaire.

L’EFSA est assistée dans ses travaux par le groupe scientifique sur les dangers biologiques, composé de 21 experts indépendants en dangers biologiques dans la chaîne alimentaire et par la task force «Collecte de données sur les zoonoses»: un réseau paneuropéen constitué de représentants nationaux des États membres de l’UE, d’autres pays rapporteurs, ainsi que de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Organisation mondiale pour la santé animale (OIE).

L’EFSA travaille en collaboration avec les acteurs clés de l’UE pour la réduction de Salmonella chez les poules pondeuses

Approche générale
L’EFSA analyse des données comparables de l’ensemble des États membres, issues d’enquêtes de référence sur la prévalence de Salmonella dans des aliments et des populations animales. L’EFSA est chargée de déterminer les spécifications techniques pour ces enquêtes harmonisées, menées à l’échelle de l’UE.

 

Salmonella chez les poules pondeuses
L’EFSA a collecté les données et a analysé les résultats de l’enquête de référence menée sur Salmonella chez les poules pondeuses, en 2006. Les résultats ont montré que les types de Salmonella les plus importants responsables des maladies chez l’homme étaient présents dans 20 % des exploitations incluses dans l’enquête.

 

 

 

Sur la base des données collectées et analysées par l’EFSA, des gestionnaires des risques européens et nationaux peuvent fixer des objectifs pour la réduction de Salmonella au niveau de l’UE, dans des aliments ou des populations animales.

 

Des gestionnaires des risques européens et nationaux fixent un objectif pour réduire ces types de Salmonella chez les poules pondeuses à 2 % dans l’ensemble des États membres de l’UE. 

 

 

 

Les États membres mettent en œuvre le programme de réduction. L’EFSA et l’ECDC collectent les données annuelles des États membres sur la prévalence des zoonoses et des agents zoonotiques pour le suivi de la situation.

 

Les États membres ont pris des mesures pour réduire Salmonella chez les poules pondeuses, afin d’atteindre les objectifs annuels de réduction. Pour la rédaction du rapport annuel sur les zoonoses, les États membres ont commencé à transmettre à l’EFSA des données sur la présence de Salmonella chez les poules pondeuses.

 

 

 

L’EFSA et l’ECDC analysent les données sur la prévalence des zoonoses dans l’UE et publient le rapport de synthèse communautaire annuel.

 

L’EFSA a analysé les données collectées par les États membres sur la présence de Salmonella chez les poules pondeuse et a conclu que 17 États membres avaient atteint l’objectif de réduction en 2009.

 

 

 

Les États membres achèvent le programme de réduction. Les gestionnaires des risques évaluent les résultats et définissent, en cas de besoin, de nouveaux objectifs de réduction. Les groupes scientifiques de l’EFSA procèdent à des évaluations complémentaires et fournissent des conseils sur des questions telles que l’impact de nouvelles options d’atténuation et de contrôle, à la demande de la Commission. 

 

Les États membres poursuivent leurs efforts pour atteindre les objectifs. Après avoir consulté l’EFSA, la Commission fixe les objectifs futurs pour le programme de réduction. 

La législation de l’UE réglemente la surveillance et la lutte contre les maladies d’origine alimentaire ainsi que les exigences en matière d’hygiène alimentaire et les critères relatifs à la sécurité des aliments. Pour en savoir plus sur le cadre réglementaire, consulter le dossier sur les maladies zoonotiques d’origine alimentaire.