Grippe aviaire

Grippe aviaire

Le virus H5N1, couramment appelé virus de la grippe aviaire, est un sous-type du virus de la grippe A, pouvant causer une maladie chez les humains et les animaux. La grippe aviaire est une maladie virale hautement contagieuse, qui survient principalement chez les volailles et d’autres oiseaux. Les porcs peuvent également être porteurs de ces virus, ainsi que d’autres virus de la grippe touchant normalement les oiseaux et l’homme, et ils peuvent servir d’hôtes à des virus de la grippe pour produire de nouvelles souches.

La grippe aviaire peut se transmettre à l’homme et à d’autres animaux par contact direct avec des oiseaux infectés. Il n’y a pas de preuve que le virus de la grippe aviaire se transmette à l’homme par la consommation d’aliments contaminés, notamment de produits et d’œufs de volailles. Certaines précautions lors de la manipulation de viande crue et d’autres ingrédients alimentaires crus, une cuisson suffisante et de bonnes pratiques d’hygiène en cuisine permettent de prévenir ou de réduire le risque que représentent les aliments contaminés.

Rôle de l’EFSA

L’EFSA a pour rôle de fournir aux gestionnaires des risques de l’UE une assistance et des conseils scientifiques indépendants relatifs à l’aspect de la grippe aviaire lié à la santé et au bien être des animaux et à toute éventuelle question de sécurité des aliments. Depuis la première identification du risque de grippe aviaire, l’EFSA a publié un ensemble substantiel de conseils scientifiques pour aider les gestionnaires des risques à prendre des décisions et des mesures appropriées. Pour mener ses travaux scientifiques, l’EFSA échange des informations avec les autorités nationales de sécurité des aliments, la Commission européenne, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et d’autres organisations internationales actives dans ce domaine.

L’EFSA a fourni des conseils scientifiques sur les aspects de la grippe aviaire liés à la sécurité des aliments, confirmant qu’il n’y a pas de preuve épidémiologique que la grippe aviaire puisse se transmettre à l’homme par la consommation d’aliments.

L’EFSA a également publié des conseils sur les aspects de la grippe aviaire liés à la santé et au bien être des animaux, fournissant des informations sur les risques d’entrée et de propagation du virus chez les volailles en Europe et formulant des recommandations pour la prévention des risques existants. Ce rapport a fourni la base scientifique pour des mesures de gestion des risques mises en place en Europe pour protéger les animaux contre la grippe aviaire.

L’EFSA a en outre fourni des conseils sur le rôle des oiseaux migrateurs dans la propagation de la forme H5N1 de la grippe aviaire. Elle a identifié les volailles élevées en plein air, celles des basses-cours et des exploitations de volailles près de zones humides comme étant les plus à risque, a dressé la liste des espèces d’oiseaux qui sont les plus susceptibles d’exposer les volailles domestiques au virus H5N1, soit par contact étroit, soit en partageant l’eau et le sol, et a formulé des recommandations pour des mesures de gestions des risques.

Cadre de l’UE

La législation de l’UE relative à la grippe aviaire est présentée dans la directive 2005/94/CEE, qui fixe des règles concernant les mesures de surveillance, de contrôle et d’éradication devant être prises en cas d’apparition d’un foyer de grippe aviaire hautement pathogène.

  • Grippe aviaire - Commission européenne, DG Santé & consommateurs
  • Grippe aviaire - Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC)
  • Latest Updates
  • Actualités (5)
  • Publications (6)
Dernière mise à jour: 10 octobre 2011