L’EFSA organise une consultation publique sur son document d’orientation relatif à l’évaluation du rapport bénéfices/risques des denrées alimentaires

Le comité scientifique de l’Autorité européenne de sécurité des aliments a publié un document d’orientation sur le rapport bénéfices/risques des denrées alimentaires afin de le soumettre à consultation publique. Si les aliments offrent des avantages en matière de santé, ils sont néanmoins parfois susceptibles de présenter des risques. Ainsi, les fruits et légumes apportent des nutriments essentiels mais ils peuvent aussi contenir des substances potentiellement nocives telles que des nitrates[1]. Il est donc important que les décideurs soient en mesure de prendre en considération l’impact global de divers aliments sur la santé.

Le comité scientifique de l’EFSA recommande une méthode en trois étapes : une évaluation initiale visant à déterminer si une évaluation du rapport bénéfices/risques est effectivement nécessaire ou si les risques pour la santé l’emportent clairement sur les bénéfices pour la santé (ou vice versa); une évaluation affinée visant à quantifier les estimations des risques et des bénéfices à des niveaux d’exposition donnés; et enfin, une comparaison complète des risques et des bénéfices combinés afin de définir l’impact net pour la santé.

Le comité scientifique précise que les évaluations du rapport bénéfices/risques doivent être fondées sur des objectifs clairement définis, convenus à l’avance entre les évaluateurs des risques et les décideurs. La méthode décrite devrait contribuer à économiser du temps et des ressources puisque les évaluateurs présenteraient un rapport aux décideurs à l’issue de chaque étape du processus. Ces derniers pourraient ainsi vérifier si les informations disponibles sont suffisantes pour permettre de prendre une décision sans passer par toutes les étapes du processus.

Le document d’orientation signale que l’évaluation du rapport bénéfices/risques est un processus complexe qui présente de nombreux défis, notamment la disponibilité limitée des données sur l’évaluation des bénéfices. Cette approche se concentre en outre principalement sur l’évaluation du rapport bénéfices/risques pour la santé humaine et ne se penche pas sur d’autres aspects dont les décideurs pourraient devoir tenir compte, telles que des considérations d’ordre social, économique, environnemental ou éthique.

Toutes les parties prenantes et intéressées sont invitées à communiquer leurs commentaires avant le 15 avril 2010. Conformément à sa politique d’ouverture et de transparence, l’EFSA publiera sur son site internet un rapport de synthèse des commentaires reçus qu’elle prendra en considération avant de finaliser le document d’orientation.

[1] Voir l’avis de l’EFSA publié en juin 2008.