L’EFSA explique comment utiliser sa nouvelle base de données sur la consommation alimentaire

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié une vue d’ensemble de sa première base de données exhaustive sur la consommation alimentaire, une nouvelle source d’informations sur la consommation alimentaire dans l’Union européenne, qui contient des données détaillées sur plusieurs pays de l’UE. Cette nouvelle base de données jouera un rôle clé dans l’évaluation des risques associés aux dangers potentiels des denrées alimentaires dans l’UE. Elle permettra de réaliser des estimations plus précises de l’exposition des consommateurs à ces dangers, une étape fondamentale des activités d’évaluation des risques de l’EFSA.

La base de données, développée en étroite collaboration avec les États membres de l’UE, sera également importante à l’avenir dans d’autres domaines d’activité de l’EFSA, notamment pour évaluer les apports en nutriments de la population au sein de l’UE. Cette base de données est accompagnée d’un document d’orientation expliquant comment les statistiques descriptives qu’elle contient peuvent être utilisées par les experts en matière de sécurité des aliments et de santé publique, tant au niveau national qu’au niveau de l’UE.

La base de données exhaustive contient des données issues d’un total de 32 enquêtes alimentaires différentes dans 22 États membres, notamment celles réalisées grâce à une subvention de l’EFSA accordée au titre de «l’article 36»[1] pour la collecte de données sur la consommation alimentaire des enfants[2].

Les statistiques descriptives de la base de données permettent d’effectuer un tri rapide en vue de détecter l’exposition chronique ou aiguë à des substances susceptibles d’être présentes dans la chaîne alimentaire. Ces statistiques seront à la disposition du public sur le site internet de l’EFSA. Dans la base de données, les enquêtes alimentaires et les données de consommation alimentaire pour chaque pays sont réparties par catégories, notamment: par âge – des nourrissons aux adultes âgés de 75 ans et plus[3] –, par groupe de denrées alimentaires (près de 160) et par type de consommation, couvrant aussi bien la consommation normale que la consommation élevée, ce qui permettra de disposer de calculs adaptés à chaque catégorie de consommateurs. Les statistiques concernant la consommation alimentaire sont indiquées en grammes par jour, ainsi qu’en grammes par jour par kg de poids corporel.

La base de données sur la consommation alimentaire constituera également une base pour d’autres travaux, par exemple les activités liées à l’évaluation des apports en nutriments pour la population de l’UE. En effet, dans le domaine de la nutrition, l’analyse des données sur les apports alimentaires est essentielle pour contribuer à fixer des objectifs scientifiquement fondés en matière de santé publique, pour pouvoir procéder à une évaluation comparative des apports alimentaires réels par rapport aux niveaux recommandés, mais aussi pour être en mesure de suivre les évolutions au fil du temps.

Les travaux sur cette nouvelle base de données ont débuté en 2008, lorsque les États membres ont commencé à recueillir des données pour l’EFSA à partir d’enquêtes alimentaires réalisées dans leurs pays. Bien que cette base de données soit utile dans le cadre des activités d’évaluation des risques de l’EFSA, les données qu’elle contient ont été générées en utilisant des méthodologies différentes et, par conséquent, elles ne peuvent faire l’objet de comparaisons directes entre pays.

La collecte de données exactes, harmonisées et détaillées sur la consommation alimentaire au niveau européen est importante pour les travaux de l’EFSA et, à cet égard, la coopération avec les États membres de l’UE est considérée comme une priorité. L’EFSA travaille donc avec les États membres pour concevoir des enquêtes sur la consommation alimentaire qui permettront de collecter et d’analyser des données comparables dans les pays de l’UE. Cette initiative s’intitule «Au menu des Européens» (EU MENU); plusieurs études pilotes menées dans le cadre de cette initiative doivent s’achever d’ici 2012. 

[1] L’«article 36» du règlement fondateur de l'EFSA vise à renforcer la coopération et le fonctionnement en réseau en Europe; pour plus d’informations: Coopération au titre de l’article 36
[2] Ce projet au titre de l’article 36, mené par l’EFSA en coopération avec des États membres, a été lancé en 2008 sous l’intitulé «Données sur la consommation alimentaire individuelle et études sur l’évaluation de l’exposition chez les enfants» (Individual food consumption data and exposure assessment studies for children, EXPOCHI). Il se concentrait sur l’exposition et la consommation alimentaire des enfants.
[3] Plus précisément: nourrissons, enfants en bas âge, enfants, adolescents, adultes, personnes âgées et personnes très âgées.

Media contacts

Relations Médias EFSA 
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu