EFSA encourage un débat scientifique objectif sur l’aspartame

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) entend promouvoir un débat scientifique solide et rigoureux, dans lequel les arguments de toutes les parties sont présentés de manière équitable et objective de façon à ce que les parties intéressées soient en mesure d’évaluer correctement toutes les données probantes disponibles.

Un des cadres scientifiques supérieurs de l’EFSA a participé cette semaine à l’audition organisée au Parlement Européen sur l’aspartame afin d’expliquer l’ensemble des travaux scientifiques entrepris par l’EFSA sur cette substance au cours des dernières années, travaux parmi lesquels figure notamment l’examen de deux études publiées récemment sur les édulcorants artificiels.

Nous regrettons de constater que, lors de leur communication sur les résultats de cette réunion, les organisateurs de cet événement continuent à réitérer des erreurs et à se faire l’écho d’informations erronées.

L’EFSA veut réaffirmer que tout risque potentiel associé à l’aspartame a été examiné par des instances scientifiques du monde entier et que la Dose Journalière Admissible actuelle assure la protection des consommateurs.

L’EFSA continue cependant de surveiller constamment la littérature scientifique relative à la sécurité des édulcorants tels que l’aspartame, et ses experts indépendants de haut niveau siégeant dans le groupe ANS (Additifs alimentaires et sources de nutriments ajoutés aux aliments) préparent actuellement un avis scientifique complémentaire sur l’aspartame. Comme dans tous les domaines relevant de son mandat, l’EFSA continuera à travailler en liaison avec les évaluateurs des risques au sein des États membres ainsi qu’avec les autorités de sécurité alimentaire au niveau international afin de bénéficier des plus vastes connaissances et expériences possibles.

Le premier engagement de l’EFSA est de fournir des conseils scientifiques indépendants respectant les normes de qualité les plus élevées. L’Autorité a mis en place un ensemble très rigoureux de procédures pour garantir l’indépendance de ses processus de décisions scientifiques, comme le savent très bien les organisateurs de cet événement. Chaque expert soumet ses déclarations d’intérêts et celles-ci sont contrôlées afin de détecter tout conflit d’intérêts potentiel. Dans le cas où un conflit est identifié, l’expert concerné n’est pas autorisé à participer, et ne participera donc jamais, à des discussions ou des évaluations pouvant être associées à ce conflit d’intérêts.

L’EFSA est toujours disposée à jouer son rôle dans tout débat scientifique, d’une façon ouverte, honnête et responsable, et elle encourage toutes les parties intéressées à contribuer à l’avancement de la science en agissant de cette manière.