Avis scientifique de l'UE : comment évaluer les progrès accomplis en matière de réduction de résistance aux antimicrobiens et de consommation d'antimicrobiens

Une série d'indicateurs ont été mis en place pour aider les États membres de l'Union européenne (UE) à évaluer les progrès réalisés dans la réduction de l'utilisation d’antimicrobiens et la lutte contre la résistance aux antimicrobiens. Ces indicateurs ont été établis par l'Autorité européenne de sécurité des aliments, l'Agence européenne des médicaments et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, à la demande de la Commission européenne.

Les indicateurs concernent à la fois la santé humaine et la santé animale et ils reflètent la consommation d'antimicrobiens et la résistance aux antimicrobiens dans la communauté, dans les hôpitaux et chez les animaux producteurs d'aliments. Les indicateurs sont basés sur des données déjà collectées à travers les réseaux de surveillance existants de l'UE.

Parmi les exemples d'indicateurs permettant d’évaluer la résistance aux antimicrobiens en médecine humaine, figurent notamment la proportion de bactéries Staphylococcus aureus résistantes à la méticilline (SARM) ou la proportion de bactéries Escherichia coli (E.coli) résistantes aux céphalosporines de troisième génération. Ces deux pathogènes sont d'une importance majeure pour la santé publique. En ce qui concerne la médecine vétérinaire, un exemple d’indicateur est la proportion de bactéries E. coli provenant d'animaux producteurs d'aliments qui sont sensibles ou résistantes à un certain nombre d'antimicrobiens. En termes de consommation, les indicateurs primaires suggérés sont la consommation humaine d'antimicrobiens et les ventes globales d'antimicrobiens vétérinaires.

Vytenis Andriukaitis, commissaire européen à la santé et la sécurité alimentaire, a déclaré : « Lorsque j'ai présenté le nouveau plan d'action de l'UE sur la résistance aux antimicrobiens en juin dernier, j'ai promis que, d'ici la fin de l'année, la Commission définirait des indicateurs pour mesurer les progrès des plans d'action mis en place aux niveaux national et européen. Je me félicite donc vivement de l'avis scientifique préparé par l'ECDC, l'EMA et l'EFSA, qui définissent des indicateurs couvrant à la fois les secteurs humain et animal, conformément à l'approche One Health du plan d'action de l'UE. Sans ces indicateurs, nous ne serions pas en mesure d'évaluer nos progrès dans la lutte contre la grave menace sanitaire que représente la résistance aux antimicrobiens ».

Les indicateurs, présentés sous forme d'avis scientifique, sont le résultat d'une coopération étroite entre les trois agences de l'UE, chacune tirant parti de leur expertise spécifique et des données issues des programmes de surveillance de la résistance aux antimicrobiens et de la consommation d'antimicrobiens chez l’animal et chez l’homme.

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu