L’EFSA formulera un avis sur l'apport en sucres ajoutés aux aliments

L'EFSA produira un avis scientifique sur l'apport quotidien en sucres ajoutés dans les aliments d'ici 2020. Son objectif est de déterminer un seuil maximal d’exposition quotidienne scientifiquement fondé aux sucres ajoutés, toutes sources confondues, qui ne soit pas associé à des effets défavorables sur la santé. Ces travaux sont réalisés à la demande du Danemark, de la Finlande, de l'Islande, de la Norvège et de la Suède.

Les sucres ajoutés issus de toutes les sources d’exposition comprennent le saccharose, le fructose, le glucose, les hydrolysats d'amidon tels que le sirop de glucose, le sirop à teneur élevée en fructose ainsi que d'autres préparations de sucre utilisé en tant que tel ou ajouté pendant la préparation et la fabrication des aliments.

Les paramètres sanitaires qui seront étudiés incluront le poids corporel, l'intolérance au glucose et la sensibilité à l'insuline, le diabète de type 2, les facteurs de risque cardiovasculaire ainsi que les caries dentaires. Dans son évaluation, l'EFSA étudiera la population générale en bonne santé, y compris les enfants, les adolescents, les adultes et les personnes âgées.

Cet avis contribuera à aider les États membres dans la formulation de conseils en matière de consommation de sucres ajoutés et dans l’élaboration de recommandations nutritionnelles exprimées en termes d’aliments.

La Suède coordonne la demande faite à l’EFSA au nom des cinq pays nordiques. Annica Sohlström, directrice générale de l'Agence suédoise de l'alimentation, a déclaré : « Nous sommes heureux que l'EFSA ait accepté ce mandat qui reflète la nécessité d'évaluer scientifiquement les liens entre les sucres ajoutés et la santé ».

Prochaines étapes

L'EFSA mettra en place un groupe de travail spécifique rassemblant des experts spécialisés en exposition alimentaire, épidémiologie, nutrition humaine, maladies chroniques liées à l'alimentation et dentisterie. Les cinq pays nordiques ayant initié ce mandat seront invités à participer au groupe de travail en qualité d'observateurs.

Pour établir le protocole de cette évaluation, l'EFSA utilisera sa méthodologie Prometheus – PROmotion de METHodes pour l’utilisation des preuves dans les évaluations scientifiques. Cette méthode décrit en détail comment l'EFSA sélectionne les éléments de preuve, comment ces données étayent l'évaluation et comment l'EFSA rend compte de l'ensemble du processus et de ses résultats.

Conformément à son engagement pour l'ouverture et la transparence, l'EFSA impliquera les parties prenantes tout au long du processus d'évaluation. Elle organisera deux consultations publiques à ce sujet. Lors de la première consultation, au cours du premier semestre 2018, les parties prenantes pourront faire part de leurs observations sur le projet de protocole, tandis que la deuxième consultation, organisée fin 2019, portera sur le projet d'avis scientifique proprement dit. Une rencontre en personne avec les parties prenantes est également prévue.

Contexte

En 2010, l'EFSA a publié un avis scientifique sur les valeurs nutritionnelles de référence pour les glucides et les fibres alimentaires, qui couvrait également le sucre. À l’époque, les données disponibles étaient insuffisantes pour permettre d’établir une limite supérieure pour l'apport quotidien en sucre global ou en sucres ajoutés. De nouveaux éléments scientifiques sont apparus depuis lors et on observe en outre un intérêt grandissant du public en ce qui concerne l'impact sur la santé humaine de la consommation d'aliments et de boissons contenant du sucre.

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu