Xylella: L'EFSA évalue une nouvelle recherche

L’EFSA évalue les résultats d’essais menés dans la région des Pouilles en Italie sur la sensibilité de la vigne (Vitis) à Xylella fastidiosa CoDiRO, la souche de X. fastidiosa qui se répand dans le sud de l'Italie depuis 2013.

Vitis est connue pour être très sensible aux sous-espèces fastidiosa de la bactérie X. fastidiosa, qui provoque la maladie mortelle de Pierce dans les raisins californiens. Toutefois, en raison d’incertitudes existant quant à la gamme d’hôtes complète de X. fastidiosa CoDiRO, Vitis est actuellement réglementée et soumise à des mesures d’urgence mises en place par l'UE contre X. fastidiosa.

Les autorités italiennes affirment que les résultats des recherches menées dans les Pouilles ont éliminé toute incertitude concernant la vulnérabilité de Vitis à CoDiRO et elles ont demandé à la Commission européenne de retirer Vitis de la liste. Les gestionnaires des risques à Bruxelles ont demandé à l’EFSA d’évaluer les résultats de ces recherches afin de les aider à répondre à cette demande. L’avis scientifique de l’Autorité sera publié d’ici la fin du mois de novembre.

Traitement à l'eau chaude

La nouvelle évaluation fait suite à un avis scientifique de l’EFSA publié en septembre, qui concluait que le traitement à l’eau chaude constituait une protection efficace contre toutes les souches de X. fastidiosa dans le matériel de plantation des vignes.

Quelles sont les informations nouvelles concernant la vigne et CoDiRO?

Le dossier soumis à la Commission européenne par les autorités italiennes est basé sur le travail d’experts scientifiques du Consiglio Nazionale delle Ricerche et de l’Université de Bari, qui a mené trois activités de recherche principales:

  • Une série d’expériences d’inoculation menées sur des plants en pot entre 2014 et 2015, qui a montré que, si X. fastidiosa CoDiRO se propageait  rapidement dans les plants d’oliviers, elle ne se transmettait cependant pas dans les cépages de vigne de Cabernet Sauvignon.
  • Un deuxième groupe expérimental où des échantillons de vigne, d’olivier, de laurier-rose, d’agrumes et de plants témoins (pervenche) ont été exposés à la cercope des prés (philaenus spumarius),  connue pour être un transmetteur (vecteur) de X. fastidiosa et communément présente dans la zone du foyer épidémique des Pouilles. Les plants témoins ont été rapidement infectés alors que les vignes n’ont présenté aucun signe d’infection tout au long de la phase expérimentale de trois mois. Les résultats pour les oliviers, les lauriers-roses et les agrumes ne sont pas encore disponibles.
  • Des activités de surveillance des vignobles, au cœur de la zone contaminée des Pouilles, où presque 100% des oliviers sont infectés par X. fastidiosa CoDiRO. Des échantillons ont été prélevés dans de nombreuses variétés de vigne et de porte-greffes en 2013, 2014 et 2015. Aucun des échantillons ne présentait de signe d'infection par X. fastidiosa CoDiRO.

Pour en savoir plus sur le travail de l’EFSA relatif à X. fastidiosa, nous vous invitons à consulter les  questions fréquemment posées.