Valeurs nutritionnelles de référence: publication de conseils relatifs à la vitamine A

L’ESFA a établi des apports de référence pour la population en ce qui concerne la vitamine A dans le cadre de son réexamen permanent des conseils scientifiques en matière d'apports nutritionnels. Les experts en nutrition de l’Autorité sont également convenus de propositions concernant trois autres micronutriments (vitamine E, phosphore et vitamine B12), qui seront soumises à une consultation publique au cours des semaines à venir.

Pour la vitamine A, le groupe scientifique sur les produits diététiques, la nutrition et les allergies (NDA) a établi les apports de référence pour la population (PRI) journaliers suivants:

  • 750 µg pour les hommes et 650 µg pour les femmes; 
  • 250 à 750 µg pour les nourrissons et les enfants;
  • 700 µg pour les femmes enceintes, cette valeur étant supérieure à l'apport de référence pour la population adulte afin de satisfaire les besoins du fœtus et de permettre la croissance des tissus maternels.

Une analyse des données contenues dans la base de données exhaustive sur la consommation alimentaire et la base de données de la composition en nutriments de l’EFSA montre que, dans l'Union européenne, l'apport moyen en vitamine A varie entre 409 et 651 µg/jour pour les enfants âgés d'un à trois ans, entre 607 et 889 µg/jour pour les enfants âgés de trois à dix ans, entre 597 et 1 078 µg/jour pour les adolescents (de 10 à 18 ans), et entre 816 et 1 498 µg/jour pour les adultes.

La vitamine A est importante pour maintenir une bonne acuité visuelle et pour favoriser la croissance et l’intégrité des cellules des tissus humains. L'effet clinique le plus spécifique d'une carence en vitamine A est la xérophtalmie, une affection oculaire qui touche typiquement les jeunes enfants. Dans certains pays à faibles revenus, cette carence est également associée à des infections respiratoires, à la diarrhée et à une mortalité accrue.

La vitamine A est une vitamine liposoluble dérivée de l’alimentation, que ce soit en tant que vitamine A préformée (principalement rétinol et esters de rétinyle) dans les denrées alimentaires d’origine animale, ou en tant que provitamine A (caroténoïde) dans les denrées alimentaires d’origine végétale. Parmi les aliments riches en vitamine A figurent la viande, le beurre, la margarine enrichie en rétinol, les produits laitiers, les œufs ainsi que les fruits et légumes, tels que les patates douces, les carottes, les courges, les légumes à feuilles vert foncé, les poivrons rouges, les mangues et les melons.

Les consultations publiques relatives aux valeurs nutritionnelles de référence pour la vitamine E, le phosphore et la vitamine B12 débuteront les 9 et 10 mars. Des informations seront disponibles ici.

Media contacts

Relations Médias EFSA 
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu