Allergènes dans les aliments: mise à jour de l’avis scientifique

L'EFSA a mis à jour son avis scientifique sur les allergènes alimentaires. L'avis scientifique de l’Autorité examine en détail tous les produits et substances allergéniques dont la présence dans les aliments doit être mentionnée sur l’étiquette, en vertu de la loi européenne. Ils comprennent les céréales contenant du gluten,  le lait et les produits laitiers, les œufs, les noix, les arachides, le soja, le poisson, les crustacés, les mollusques, le céleri, le lupin, le sésame, la moutarde et les sulfites.

L'avis porte sur l’examen de toutes les données publiées sur la prévalence des allergies alimentaires en Europe. Pour chaque produit ou substance alimentaire figurant sur la liste des allergènes de l'UE, des informations sont fournies concernant:

  • la prévalence des allergies dans des populations non sélectionnées,
  • les protéines identifiées comme allergènes alimentaires,
  • les réactivités croisées,
  • les effets de la transformation des aliments sur l'allergénicité de l'aliment ou ingrédient,
  • les méthodes de détection des allergènes et des aliments allergéniques, y compris les méthodes de spectrométrie de masse et les méthodes ADN,  ainsi que l'approche immunologique plus communément utilisée,
  • les doses observées pour déclencher des réactions indésirables chez les personnes sensibles.

Le groupe scientifique de l’EFSA sur les produits diététiques, la nutrition et les allergies (groupe NDA) souligne que la prévalence des allergies alimentaires est difficile à établir en raison de la rareté des études disponibles pour certaines zones géographiques et des différentes méthodes utilisées pour recueillir des données sur la prévalence. Cependant, en utilisant les tests alimentaires de déclenchement comme critère diagnostique, la prévalence des allergies alimentaires à travers l'Europe a été estimée à environ 1%, tant chez les adultes que chez les enfants.

Environ 75% des réactions allergiques chez les enfants sont causées par les œufs, les arachides, le lait de vache, le poisson et les noix. Environ 50% des réactions allergiques chez les adultes sont provoquées par des fruits de la famille du latex et de la famille des Rosaceae (qui comprend les pommes, les poires, les cerises, les framboises, les fraises et les amandes), les légumes de la famille des Apiacées (qui comprend le céleri, les carottes et certaines herbes aromatiques) et diverses noix et arachides.

Le groupe scientifique NDA note que l'utilité de fixer des seuils pour certains aliments allergènes a attiré beaucoup d’attention de la part des organismes de réglementation, des associations de consommateurs et du secteur de l'industrie. L'avis scientifique synthétise les méthodes d'évaluation des risques disponibles qui pourraient assister les gestionnaires des risques dans leurs décisions concernant  l'étiquetage des allergènes. Ces méthodes  sont les suivantes: l'évaluation des risques traditionnelle qui utilise l’approche de la dose sans effet nocif observé (NOAEL) et des facteurs d'incertitude;  l’approche dite de la dose de référence (BMD) et de la marge d'exposition (MoE), ainsi que des modèles probabilistes. Le groupe scientifique souligne que le but visé par l'évaluation des risques – par exemple, une exemption d'étiquetage – et le niveau de risque qui peut être considéré comme acceptable sont des décisions qui relèvent de la gestion des risques et qui sont par conséquent en dehors du mandat de l'EFSA.

Le groupe scientifique recommande que les enquêtes de consommation alimentaire soient conçues de façon à recueillir des données sur les habitudes de consommation alimentaire chez des sujets souffrant d'allergies alimentaires et préconise aussi d’étudier la façon dont ils se rapportent à la population générale non allergique.

L’avis scientifique de l'EFSA concerne les allergies alimentaires à médiation immunitaire, la maladie céliaque et les réactions indésirables aux sulfites dans les aliments. Il ne porte pas sur les réactions indésirables à un aliment non liées au système immunitaire et communément appelées intolérances alimentaires. Ce document constitue une mise à jour de l’avis précédent publié par l’EFSA sur les allergènes en 2004.

Media contacts

Relations Médias EFSA 
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu