Des mycotoxines dans le maïs: conseils scientifiques urgents pour la Commission

Sur la base des données fournies par la France, l’EFSA estime qu’il est peu probable qu’une augmentation temporaire des taux de trois mycotoxines (déoxynivalénol, fumonisines et zéaralénone) dans le maïs et les produits à base de maïs ait un impact significatif sur la santé publique. Toutefois, pour certains consommateurs, le niveau actuellement estimé de l’exposition totale, toutes sources confondues (y compris d’autres cultures), est déjà proche de ce qui est considéré comme un niveau sans risque.

La France a récemment demandé une dérogation temporaire aux teneurs maximales recommandées pour ces mycotoxines dans le maïs et les produits à base de maïs pour la récolte de 2013. La Commission européenne tiendra compte des conseils scientifiques de l’EFSA, ainsi que d’autres facteurs, lorsqu’elle décidera d’accéder ou non à la demande de la France.

Les mycotoxines sont des composés chimiques produits naturellement par les champignons. Elles peuvent provoquer des effets indésirables sur la santé chez les êtres humains et les animaux, et elles entrent parfois dans la chaîne alimentaire via les cultures de céréales.