L’EFSA propose une réduction des niveaux maximum de zinc dans l’alimentation animale

L’EFSA a proposé une réduction de la teneur maximum autorisée de zinc dans les aliments destinés à toutes les espèces animales. On estime que les nouveaux niveaux proposés permettront de réduire la quantité de zinc dans le fumier rejeté dans l’environnement d’environ 20%. La réduction des teneurs maximales en zinc dans l’alimentation animale garantit la sécurité du consommateur ainsi que la santé et le bien-être des animaux et n’affecte pas la productivité de l’animal. Pour finaliser son évaluation des risques, l’EFSA a passé en revue toute la littérature scientifique disponible ainsi que des données soumises par les autorités nationales compétentes de pays européens et par des parties prenantes.