L'EFSA en 2012: dix années d'existence et de nouveaux défis à relever

Communiqué de presse
9 juillet 2013

L'EFSA a célébré son dixième anniversaire en 2012. Lors de cette année marquante, elle a à nouveau mis en œuvre un programme de travail important qui s’appuyait sur les réalisations de la décennie précédente. Le rapport annuel de l'EFSA, publié ce jour, souligne les progrès réalisés l'année dernière dans des domaines scientifiques clés tels que les approches fondées sur les risques dans le cadre de l'inspection des viandes, les mélanges chimiques ou encore les lignes directrices en matière d’évaluation des risques associés au bien-être des animaux. Le rapport souligne également les progrès accomplis en matière de relations avec les parties intéressées et de coopération avec les partenaires, ainsi qu’en termes de renforcement des mesures mises en place par l’Autorité pour garantir l'indépendance de ses travaux scientifiques.

Catherine Geslain-Lanéelle, directeur exécutif de l'EFSA, a déclaré: «L'année écoulée a de nouveau illustré l'ampleur et la diversité des avis scientifiques que l'EFSA est appelée à fournir. Nous sommes fiers de nos réalisations durant ces dix premières années d’existence – notre contribution à la réduction significative du nombre de cas humains de salmonellose dans l'UE, l’évaluation de plus de 3 000 allégations de santé et la réévaluation de la sécurité des colorants alimentaires, pour n'en citer que quelques-unes –, mais nous sommes aussi conscients du fait que des défis de plus grande envergure encore sont à venir. Nous devons continuer à renforcer le dialogue avec les gestionnaires des risques,  poursuivre la construction de la communauté d'évaluation des risques dans l'UE,  préserver des normes de qualité en cette période d'austérité et continuer à consolider la confiance du public dans la chaîne alimentaire. Le maintien de la qualité de nos activités de communication demeurera au centre de toutes ces tâches.

Je souhaiterais remercier tous ceux qui ont contribué aux travaux de l'EFSA en 2012: les experts scientifiques, les institutions partenaires de l'UE, les organismes des États membres, les parties intéressées, les organisations et réseaux scientifiques, ainsi que le personnel de l'EFSA. Sans eux, nous n'aurions pas pu mettre en œuvre notre ambitieux programme de travail.»

Parmi les autres faits marquants du programme de travail scientifique en 2012, notons les travaux sur la réévaluation de l'édulcorant aspartame et du bisphénol A, un matériau en contact avec les aliments, les évaluations des risques associés à trois pesticides néonicotinoïdes que certaines études ont associés au déclin du nombre d'abeilles, ainsi qu'un certain nombre de projets pluridisciplinaires traitant de questions émergentes telles que les effets des faibles doses et les substances actives sur le système endocrinien. Par ailleurs, les travaux de collecte et de surveillance des données dans des domaines clés tels que les maladies d'origine alimentaire et les résidus de pesticides dans les aliments ont largement contribué à la protection de la santé publique.

Outre ces tâches planifiées, l'EFSA a répondu à des demandes non programmées de la part de la Commission européenne l’invitant à fournir un avis urgent sur le virus de Schmallenberg et sur Salmonella Stanley ainsi qu’une demande d’évaluation d’une étude d’alimentation animale à long terme sur le maïs génétiquement modifié NK603 et le glyphosate.

Le programme scientifique de l'Autorité a été déployé dans le contexte de la stratégie scientifique 2012-2016, publiée en 2012. Cette stratégie ambitieuse décrit comment l'EFSA, aux côtés de ses partenaires de l'évaluation des risques dans les États membres, veillera à continuer à apporter son soutien au système européen de sécurité des aliments durant les prochaines années.

Le renouvellement des membres du comité scientifique et de huit des groupes scientifiques de l'EFSA a représenté un autre événement marquant en 2012 et a permis d’appliquer, pour la première fois, la nouvelle politique de l'EFSA en matière d'indépendance et de processus décisionnels scientifiques, ainsi que ses modalités d'exécution (adoptées en février 2012). La deuxième évaluation externe de l'EFSA, menée par Ernst & Young, a souligné que l'Autorité remplit son mandat conformément au règlement fondateur et a mis en lumière la culture de la transparence et les systèmes adoptés par l’Autorité pour garantir l'impartialité de ses avis scientifiques. Pour renforcer la responsabilité et encourager une meilleure compréhension de ses travaux d'évaluation des risques, l'Autorité a lancé, en 2012, un projet pilote permettant aux parties intéressées d'assister en tant qu’observateurs à des réunions plénières de ses groupes scientifiques.

L'EFSA a continué à renforcer la participation des parties intéressées avec le renouvellement et la consolidation de la plateforme consultative des parties intéressées, et elle a optimisé ses interactions avec les acteurs commerciaux grâce au développement du centre d'assistance sur les dossiers d'autorisation. Une fonction d'assistance a été lancée sur le site web de l'EFSA afin de fournir des conseils structurés aux demandeurs et aux autres parties intéressées et leur permettre de poser des questions sur le processus de demande d’évaluation. Les spécialistes en communication de l'Autorité ont collaboré avec les autorités nationales chargées de la sécurité des aliments pour publier des lignes directrices relatives à la communication sur les risques qui contribueront au partage des meilleures pratiques au sein des États membres.

Les activités associées au dixième anniversaire de l'EFSA ont culminé avec l’organisation de deux événements en novembre à Parme, consacrés aux futurs défis scientifiques et institutionnels clés de l'Autorité. La manifestation scientifique intitulée Challenging boundaries in risk assessment – sharing experiences (Repousser les limites de l'évaluation des risques – partager les expériences) a rassemblé près de 600 éminents spécialistes en évaluation des risques venus d'Europe ou au-delà, et a constitué une plateforme stimulante aux experts scientifiques de diverses disciplines liées aux travaux de l'EFSA. Le deuxième événement, à savoir une conférence institutionnelle de haut niveau organisée conjointement avec la direction générale de la santé et des consommateurs de la Commission européenne (DG SANCO), avait pour thème l’importance constante pour l’Europe de construire des relations fortes entre les évaluateurs des risques et les gestionnaires des risques.

À la fin de l'année, Catherine Geslain-Lanéelle a accueilli des représentants de l'Union européenne, du Parlement européen et de la Commission européenne, le ministre italien de la santé et le maire de Parme, à l'occasion de l'inauguration officielle du nouveau siège de l'EFSA, spécialement construit pour elle à Parme. L'Autorité a emménagé dans ce nouveau bâtiment en janvier 2012.

Pour les questions provenant des médias, veuillez contacter le service:
Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu