L’EFSA évalue son processus d’identification des risques émergents

Nouvelle
31 juillet 2012

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié un deuxième rapport périodique sur ses travaux dans le domaine de l’identification des risques émergents. Le rapport met en évidence les résultats de la phase pilote 2010-2012, au cours de laquelle les procédures de surveillance, de collecte et d’analyse des informations et des données visant à identifier les risques émergents dans le domaine de la sécurité des aliments destinés à l’alimentation humaine et animale ont été testées. Ces travaux visent à aider les gestionnaires des risques à prendre des mesures préventives pour améliorer la protection des consommateurs. Le rapport publié aujourd’hui présente une vue d’ensemble des activités menées par l’EFSA dans ce domaine spécialisé et expose les enseignements précieux qui ont été tirés ainsi que les recommandations formulées pour l’avenir.

Au fil des années, le travail de l’EFSA en matière d’identification des risques émergents est passé de la théorie à la mise en œuvre pratique. Il ressort du dernier rapport qu’outre les données, un accès à une large gamme de compétences scientifiques et aux commentaires des États membres de l’UE et des parties intéressées est essentiel au succès d’une stratégie d’identification des risques émergents fondée sur le jugement d’experts. Grâce à l’établissement d’un réseau d’États membres spécialisé dans l’identification des risques émergents, à la création d’un groupe de travail de parties intéressées composé d’experts issus de l’industrie et d’ONG, ainsi que de consommateurs experts, et à l’accès de l’EFSA à des milliers d’experts scientifiques, l’Autorité occupe une place de choix pour entreprendre cet important travail en vue de protéger les consommateurs européens.

Entre février 2010 et mai 2012, l’EFSA a testé un processus permettant d’identifier les enjeux émergents[1] potentiels ainsi que les facteurs de changement susceptibles d’influer sur la chaîne alimentaire humaine ou animale, tels que le réchauffement climatique. Sur la base de jugements d’experts et de réseaux de connaissances, ces enjeux potentiels ont été classés par ordre de priorité et l’Autorité a ainsi pu entreprendre plusieurs activités dont le but à long terme est de lui permettre de formuler des recommandations par anticipation à l’intention des législateurs de l’Union européenne.

Avec ses travaux dans ce domaine, l’EFSA joue un rôle précurseur en matière d’élaboration d’un processus d’anticipation des risques dans la chaîne alimentaire humaine et animale de l’UE. L’Autorité reconnaît également qu’il importe de partager des informations sur ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné, de fournir des exemples des types d’enjeux émergents pouvant être identifiés dans les limites de ses capacités et de donner aux spécialistes du domaine des avis utiles en vue de l’élaboration de systèmes similaires. En guise d’illustration, un modèle a été annexé au rapport. Sur la base de son expérience pratique, l’EFSA a perfectionné ce modèle afin de l’utiliser pour structurer l’évaluation des informations prises en compte pour l’identification des risques émergents potentiels.

Pour les questions provenant des médias, veuillez contacter le service:
Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu


[1] Le terme «enjeu potentiel» est utilisé au début du processus pour désigner les sujets susceptibles de présenter un intérêt et qui nécessitent une nouvelle évaluation, tandis que le terme «risque émergent» est utilisé pour indiquer que le sujet concerné est un risque pour la santé nouveau ou futur ayant été confirmé.