De nouvelles données concernant les arômes de fumée confortent la sécurité de Fumokomp mais des incertitudes subsistent pour Zesti Smoke Code 10

Nouvelle
27 juillet 2011

À la suite de l’évaluation de nouvelles données, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a actualisé son avis sur la sécurité de deux arômes de fumée utilisés au sein de l’Union européenne. Sur la base des nouvelles informations fournies, les experts de l’EFSA estiment que Fumokomp ne suscite aucune inquiétude en matière de sécurité s’il est employé aux fins et aux niveaux d’utilisation proposés. Toutefois, les nouvelles données concernant Zesti Smoke Code 10 font toujours apparaître une marge de sécurité insuffisante et l’EFSA a conclu que son utilisation aux fins et aux niveaux d’utilisation proposés était préoccupante pour la sécurité. L’avis de l’EFSA mettra à la disposition des décideurs des informations leur permettant d’établir une liste d’arômes de fumée autorisés pour une utilisation au sein de l’UE.

En 2009, les experts du groupe CEF[1] de l’EFSA avaient conclu que les marges de sécurité concernant Zesti Smoke Code 10 étaient trop faibles compte tenu des fins et des niveaux d’utilisation spécifiés par les fabricants. Sur la base d’une nouvelle étude toxicologique de 90 jours effectuée sur des animaux et des niveaux maximum d’utilisation nouvellement proposés, le groupe conclut, dans son avis scientifique mis à jour, que des inquiétudes subsistent encore quant à la sécurité de l’arôme de fumée en question malgré une certaine amélioration de la marge de sécurité.

En ce qui concerne l’arôme Fumokomp, par le passé, le groupe CEF n’avait pas été en mesure d’évaluer sa sécurité en raison d’un manque de données adéquates. Sur la base des résultats d’une étude toxicologique complète sur 90 jours qui n’était pas disponible en 2009, les experts confirment désormais que cet arôme de fumée ne doit susciter aucune inquiétude en matière de sécurité pour le consommateur aux niveaux normaux et supérieurs d’utilisation proposés.

Les arômes de fumée sont des produits qui peuvent être ajoutés à certains aliments – tels que la viande, le poisson ou le fromage – afin de leur donner un goût «fumé», comme alternative à la fumaison traditionnelle. Ils peuvent également être utilisés comme arômes dans d’autres types d’aliments tels que les soupes, les sauces et les produits salés prêts à consommer.

Afin d’évaluer la sécurité des arômes de fumée, le groupe CEF demande aux fabricants de lui fournir des informations sur la composition et la toxicité de leurs produits, de même que des détails sur leur emploi et les niveaux d’utilisation proposés. En se fondant sur ces informations, le groupe scientifique détermine le niveau de consommation le plus élevé auquel chaque produit s’est avéré ne pas entraîner d’effets nocifs sur la santé des animaux. Ce niveau est ensuite comparé aux niveaux de consommation estimés pour l’homme afin de définir des «marges de sécurité» * pour chaque produit.

La sécurité de ces arômes de fumée comme substituts de la fumaison dans les produits traditionnellement fumés n’entre pas dans le champ d’application de ces évaluations.


Notes aux éditeurs:

*Pour un arôme de fumée donné, la marge de sécurité est le résultat du rapport entre la dose sans effet nocif observé (NOAEL – No-Observed-Adverse-Effect Level), généralement identifiée par une étude toxicologique de 90 jours chez les animaux, et l’exposition probable des consommateurs à cette substance par le régime alimentaire. L’évaluation par les experts de la marge de sécurité acceptée tient compte des éléments prouvant que l’arôme de fumée n’est pas génotoxique (c’est-à-dire qu’il n’endommage pas l’ADN, le matériel génétique des cellules) et applique des facteurs d’incertitude pour les variations entre les animaux et les humains ainsi que parmi des groupes de population (ex. nourrissons, enfants, personnes âgées…).

Pour les questions provenant des médias, veuillez contacter le service:
Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu


[1] Groupe scientifique sur les matériaux en contact avec les aliments, les enzymes, les arômes et les auxiliaires technologiques (CEF)