L’EFSA adopte un avis sur les bactéries résistantes aux antibiotiques

Le groupe scientifique sur les risques biologiques (BIOHAZ) de l’EFSA a adopté un avis sur le rôle de la consommation et du traitement des aliments dans l’exposition humaine aux bactéries résistantes aux antimicrobiens, un danger biologique émergent provoqué en partie par l’utilisation d’agents antimicrobiens tout au long de la chaîne alimentaire, depuis la ferme jusqu’à l’assiette.

L’avis intitulé « La résistance d’origine alimentaire aux antimicrobiens en tant que danger biologique » signale que les principes généraux de prévention et de contrôle de la transmission des bactéries nocives pour les êtres humains via l’alimentation contribueront à éviter la transmission des bactéries résistantes aux antimicrobiens par cette voie. Ces principes impliquent l’application permanente de mesures d’hygiène renforcées à toutes les étapes de la chaîne alimentaire.

Le groupe BIOHAZ avait lancé une consultation publique sur cet avis ainsi qu’un appel à la collecte de données scientifiques supplémentaires en avril dernier. Des commentaires ont été communiqués par plusieurs autorités de sécurité alimentaire des États membres, par des agences de la Communauté européenne, des associations représentant les secteurs de l’industrie agro-alimentaire européenne, des fabricants de denrées alimentaires ainsi que des particuliers.

Le groupe BIOHAZ a pris en considération l’ensemble de ces commentaires et a modifié le projet d’avis en conséquence.

Cet avis étayera les futures études d’évaluation des risques en matière de bactéries résistantes aux antimicrobiens dans la chaîne alimentaire et constituera un fondement solide afin d’aider les responsables de la gestion des risques en Europe à mettre au point des stratégies supplémentaires dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens. Il servira également de source d’information à la Commission européenne dans sa contribution au travail du Groupe intergouvernemental du Codex Alimentarius sur la résistance aux antimicrobiens[1].

[1] La Commission du Codex Alimentarius a été créée en 1963 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l‘Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) afin d’élaborer des normes alimentaires, des lignes directrices et d’autres textes annexes – tels que les codes de conduite – dans le cadre du programme mixte FAO/OMS sur les normes alimentaires. Informations concernant le Codex Alimentarius et ses groupes de travail.

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu