L'EFSA adopte trois avis supplémentaires concernant les arômes : une substance est jugée inacceptable pour des raisons de sécurité

Le groupe scientifique sur les additifs alimentaires, les arômes, les auxiliaires technologiques et les matériaux en contact avec les aliments de l’EFSA (groupe scientifique AFC) a publié ce jour trois nouveaux avis concernant l’évaluation de la sécurité de 51 substances aromatisantes. Alors que treize substances ont été approuvées, le groupe a conseillé d’obtenir des données plus fiables concernant l’exposition afin de réaliser l’évaluation de la sécurité de 37 substances des 3 groupes d’arômes évalués. Une substance aromatisante, le pentane-2,4-dione, n’a pas passé les premières étapes du processus de sélection pour des raisons de sécurité. Le groupe scientifique AFC a donc conclu que son utilisation comme substance aromatisante n’est pas acceptable pour des raisons de sécurité. Depuis, la Commission européenne a proposé au comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale de retirer cette substance du registre des substances aromatisantes utilisées dans ou sur les aliments. Le comité a émis un avis favorable à cette proposition de retrait.

Dans le cadre de la législation communautaire sur les substances aromatisantes* et après avoir publié ses deux premiers avis en novembre 2004**, le groupe scientifique AFC de l’EFSA a finalisé les évaluations de la sécurité de 51 substances aromatisantes supplémentaires***. Treize substances ont été approuvées lors de l’évaluation. Le groupe n’a pas été en mesure de réaliser une évaluation de sécurité complète pour les 37 substances restantes en raison d’un manque d'informations précises sur leurs utilisation et niveaux d’utilisation dans les aliments.

Il a été découvert que l’une des substances du groupe 11 des substances aromatisantes (FGE.11), le pentane-2,4-dione, est génotoxique (c’est-à-dire qu’il peut causer des lésions de l’ADN, le matériel génétique contenu dans les cellules) à la fois in vitro et in vivo. Le groupe scientifique AFC a donc conclu, en s’appuyant sur les données disponibles, que son utilisation comme substance aromatisante n’est pas acceptable pour des raisons de sécurité.

Pour commenter les conclusions du groupe scientifique de l’EFSA, sa présidente, le Dr Sue Barlow, explique : « Le conseil préconisant de ne plus utiliser cette substance aromatisante reflète l’approche rigoureuse du groupe envers les informations révélant la génotoxicité potentielle d’une substance rajoutée aux aliments. Cependant, on estime que son utilisation comme substance aromatisante dans les aliments a été très limitée jusqu’à présent ».

L’utilisation du pentane-2, 4-dione comme substance aromatisante rajoutée dans les aliments va désormais disparaître suite à la proposition de la Commission de la retirer du registre des substances aromatisantes, et à l’avis favorable du comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale. Conformément au règlement (CE) n° 2232/96, toutes les substances énumérées dans le registre sont soumises à une procédure d’évaluation de sécurité. À l’issue de cette procédure, une liste des substances aromatisantes autorisées dans ou sur les aliments dans l’Union européenne doit être adoptée.

Media contacts

Relations Médias EFSA
Tél. +39 0521 036 149
E-mail: Press@efsa.europa.eu